MENU
Accueil
Homophobie dans le foot, peut-on briser le tabou ?
Écouter le direct

Homophobie dans le foot, peut-on briser le tabou ?

30 minutes
Un rapport publié en 2013 révélait que 41% des joueurs pros et 50% des jeunes en formation expriment des opinions hostiles à l’homosexualité.

La justice a été saisie après une vidéo concernant des chants homophobes tenus par des supporters lensois dans le derby contre Valenciennes. Une pratique déplacée mais courante dans les stades français. La présidente de la Ligue de Foot, Nathalie Boy de La Tour, a expliqué que les chants homophobes font partie "du folklore" dans les stades, ajoutant que "c’est pas pour ça que ce n'est pas grave".  Il y a aussi la difficulté des joueurs à avouer leur homosexualité, dans un milieu marqué par les préjugés. Par exemple Didier Deschamps déclarait en 2007 : 

Le rose ne me plaît pas pour le maillot de la Juve, parce qu'en France, c'est la couleur des gays . 

Bien plus récemment, Patrice Evra a scandé après l’élimination de Paris par Manchester United en mars 2019 : 

Paris, vous êtes des pédééés ! Ici c’est des hommes qui parlent !

Néanmoins, certains joueurs s’engagent tout de même sur le sujet comme Griezmann, Henry ou Giroud. Que ce soit chez les supporters ou parmi les joueurs, est-ce qu’on peut briser le tabou de l’homosexualité dans le foot ? C’est la battle du jour.

 On peut combattre l’homophobie dans les stades ou c’est perdu d’avance ?

 Est-ce qu’on peut comprendre la violence de l’homophobie si on ne la subit pas ?  

 L’homophobie, c’est le même mécanisme que le racisme ?