MENU
Accueil
Faut-il distinguer l’antisémitisme de l’antisionisme ?
Écouter le direct

Faut-il distinguer l’antisémitisme de l’antisionisme ?

Débattle du 07 mars 201928 minutes
Emmanuel Macron a annoncé vouloir inscrire l'antisionisme à la définition juridique de l'antisémitisme .

La distinction entre ces 2 mots fait débat depuis plusieurs années. Il a resurgi après les insultes dont a été victime Alain Finkielkraut il y a 3 semaines. 

- Sémite, ça veut dire : qui appartient à un ensemble de peuples du Proche-Orient, parlant ou ayant parlé dans l'Antiquité des langues sémitiques. 

- Le mot anti-sémite a pris une signification différente : il a été inventé à la fin du 19 ème siècle par un journaliste allemand pour désigner la haine des Juifs, considérés comme un groupe ethnique ou racial. 

- Le sionisme, c’est une idéologie politique basée sur le livre L’Etat des Juifs de Theodor Herzl, publié en 1896. L’idée c’est de promouvoir la création d'un État juif autour de Jérusalem. 

- L’antisionisme, au 19ème siècle c’était le rejet de cette idée, rejet qui était partagé par de nombreux juifs en Europe. En 1948, l’État d’Israël a été créé, et à partir de cette date, l’antisionisme ça a désigné le fait d’être contre la création de cet État, puis au fil des années c’est devenu la critique de la politique coloniale d’Israël en Palestine. Aujourd’hui, certains pensent que c’est aussi devenu un moyen de dénigrer les juifs. Est-ce qu’il faut distinguer l’antisionisme et l’antisémitisme ? C’est la battle du jour.

 Pénaliser l'antisionisme, ça remettrait en cause la liberté d'expression ?

 Est-ce que l’antisionisme a évolué ?   

 Dans certaines circonstances, l'antisionisme peut être considéré comme de l'antisémitisme ?