MENU
Accueil
Faut-il criminaliser les fumeurs ?
Écouter le direct

Faut-il criminaliser les fumeurs ?

30 minutes
Depuis 2016, le nombre de fumeurs quotidiens a diminué de plus d'1,6 millions et la hausse du prix du tabac n'y est pas pour rien.

Depuis 2005, le train et l’avion sont non-fumeurs, tout comme les gares depuis 2007 ainsi que les bars et les restaurants depuis 2008. L'interdiction s'étend à certains espaces en plein air. À Paris, il est interdit de fumer dans 52 parcs depuis début juin 2019. Tandis qu'à Marseille et à La Rochelle  il est désormais proscrit de fumer une cigarette sur des plages. Par ailleurs dans plus de 200 communes ailleurs en France les espaces en plein air sont non-fumeurs. 1,6 millions de Français ont arrêté de fumer depuis 2016.  Il y a plusieurs explications : le prix qui augmente, les paquets neutres, le remboursement des traitements pour arrêter, et la cigarette électronique. Le tabac est aussi en baisse chez les jeunes : 25 % de fumeurs quotidiens chez les 18-24 ans alors qu’il y en avait 32 % en 2016. Le tabac tue 7 millions de personnes par an dans le monde, mais c’est une industrie puissante, avec des lobbies, et des habitudes bien ancrées, qui ramène aussi de l’argent à l’Etat à travers les taxes (14 milliards d’euros par an à l’Etat). Malgré les messages sur les paquets de cigarettes, la mortalité liée au tabac continue d'augmenter. Est-ce qu’il faut criminaliser les fumeurs, les punir de plus en plus ? C’est la battle du jour.

   Fumer, c’est assumer d’être addict à quelque chose ?

   T’as l’impression que la cigarette électronique c’est moins nocif ? 

   Est-ce que c’est le rôle de l’Etat d’empêcher de fumer ?