MENU
Accueil
Est-ce qu’on peut tout dire dans les stades ?
Écouter le direct

Est-ce qu’on peut tout dire dans les stades ?

Débattle du 05 septembre 201948 secondes
« La ligue, la ligue, on t’en**** » Suite à ce chant de supporters, le 16 août 2019, le match Nancy-Le Mans a été interrompu. Depuis ce coup d’éclat les incidents se multiplient et le conflit et l’incompréhension ne cesse d’enfler entre les autorités du foot et les supporters.

Pour comprendre ce qu'il se passe dans les stades en France, il faut rappeler qu’il y a un conflit entre la Ligue de Foot et les politiques d’un côté et les ultras de l’autre, qui sont excédés d’être interdits de déplacement pour soutenir leur club. Le défi dans ce débat, c’est de définir ce qui est homophobe. La présidente de la Ligue de Foot, Nathalie Boy de La Tour, avait expliqué en mai 2019 que les chants homophobes font partis « du folklore » dans les stades, mais que « c’est pas pour ça que c'est pas grave ». Certains expliquent qu’on stigmatise les supporters, d’autres qui affirment qu’on suspend les matchs pour insultes homophobes, alors qu’on ne fait pas pour le racisme. Parce que le racisme s’invite parfois au stade : ce week-end c’est l’attaquant de l’Inter Milan Romelu Lukaku qui a été victime de cris de singe à Cagliari, Paul Pogba a été récemment victime de commentaires racistes après un penalty raté, et en mai 2019 c’était le capitaine d’Amiens, Prince-Désir Gouano qui avait subi des cris de singe. Comment combattre le racisme dans les stades ? Comment lutter contre l’homophobie dans le foot ? Est-ce qu’il faut blâmer les supporters ultras, ou pas ? Jusqu’où est-ce qu’on peut aller dans un stade de foot ? C’est la battle du jour

 Est-ce que les joueurs et les clubs s’engagent assez pour lutter contre l’homophobie ?    

 Est-ce que la lutte contre l’homophobie du ministère est juste une posture ?     

 Il faudrait appliquer des sanctions plus dures ?