MENU
Accueil
Rappeuz : à la recherche de la nouvelle Star
Écouter le direct

Rappeuz : à la recherche de la nouvelle Star

Culture hip-hop du 05 mai 20213 minutes
Pour détecter les nouveaux talents rap féminin, Rappeuz fait le tour de France et reçoit en casting prés de 80 candidates. À la clé : un accompagnement artistique !

Le premier casting de cette saison a eu lieu vendredi 30 avril au Flow le centre Eurorégional des cultures urbaines à Lille. Les 9 candidates de l'audition lilloise viennent de la région Nord, un recrutement qui passe par le réseau. "Il y a le travail local avec les partenaires comme ici à Lille avec le Flow, et puis on est très présent aussi sur la scène rap féminin donc on a beaucoup de rappeuses qui nous contactent, on fait une vieille aussi pour suivre ce qui se fait , ce qui sort, du coup on a une bonne base de donnée. Et puis il y a vraiment une vibes bienveillante, avec le pouvoir de l'attraction, on a que des superbes rappeuses qui méritent un bel accompagnement. Je pense qu'il y a un renouveau vraiment en terme de rappeuse. "Explique Gauthier, l'organisateur du tremplin.

Dans les coulisses du Flow, Eesah Yazuké, Milly Parkeur, Jass, Nana, Ziéla Komodo, Mel, Namennka, Mando et Mina Snow se détendent en musique avant de passer dans la grande salle vide, face aux jurys. Sur un morceau et un a capella, elles sont notées sur la technique, le texte et la prestance scénique. Milly Parkeur avec son t-shirt Stamina, clin d'œil à Dinos dont elle est fan, étudiante en droit, d'origine togolaise elle n'est en France que depuis 2 ans, et pour elle le tremplin Rappeuz est une super opportunité "C'est assez important pour moi, là je suis dans un nouvel environnement , j'ai tout à reconstruire donc maintenant il faut que j'essaie de voir les MCs qu'il y a ici , voir comment ça se passe, est-ce que j'ai le niveau parce que si chez moi je suis très forte, ça n'implique pas nécessairement qu'ici je le sois. C'est un peu pour évaluer mon niveau et si ça marche tant mieux." 

Millie Parkeur a été retenue comme Eesah Yasuké finaliste du Buzz Booster à Lille qui voit le tremplin consacré aux rappeuses comme une occasion d'enfoncer les portes. "C'est un peu à l'instar des états unis avec leur fameux cotât ethnique dans leurs séries, à la base, il en fallait bien pour malheureusement forcer un peu les traits pour qu'ils nous deviennent juste naturels aux yeux, pour que ça soit normal. Et dans quelque temps, je l’espère, concernant les rappeurs et les rappeuses on se pose même plus la question du genre, ça serait juste un ou une artiste, point c'est tout ça n'ira pas plus loin. Je peux comprendre qu'il y ait besoin à un moment donné de ces mouvances très fortes pour vraiment seller une empreinte et puis après ça deviendra juste naturel."

RappeuZ Casting 2021
RappeuZ Casting 2021