MENU
Accueil
Nabil Quintessence : de "La Haine" au diplôme d'entraineur de break
Écouter le direct

Nabil Quintessence : de "La Haine" au diplôme d'entraineur de break

Culture hip-hop du 28 mars 20224 minutes
Nabil Quintessence, pionnier du breaking français et danseur de la scène culte du film "La Haine" est aujourd'hui formateur du premier diplôme d'entraîneur de break.

Nabil a commencé le break en 1982 ! Pionnier et précurseur, il a participé activement à la création du break français. À commencer par sa participation au film La Haine de Mathieu Kassovitz sorti en 1995.

"C'était un tournage assez surprenant parce que d'une part, il n'y avait pas de musique au moment de notre passage pour des raisons techniques et d'autre part le sol était très glissant et assez poussiéreux, on leur a demandé de passer un coup de serpillières, mais après ça glissait encore plus. On n'a pas pu faire ce qu'on voulait, on a fait ce qu'on pouvait, c'était une bonne expérience à laquelle je ne m'en remets toujours pas, parce que ça me dépasse."

Nabil Quintessence ( Photo: BSMK)
Nabil Quintessence ( Photo: BSMK)

La consécration

Nabil Saoudi, Xavier Plutus, Blaise Ondzie, Hichem, Armel et Laurent ont rendu cette séquence culte, et même 27 ans plus tard, on lui en parle encore. "On est devenu par la force des choses une référence pour beaucoup de danseurs. Non seulement en France, mais aussi pour les pays étrangers comme les brésiliens japonais. C'était surprenant de voir qu'un film qui devait toucher le territoire français touche à l'heure actuelle d'autres pays. D'autant plus quand on me dit que certains ont commencé le break après avoir vu le film La Haine, ça a impulsé quelque chose, une envie, une jovialité, tu te prends pour un saint breakeur."

Nabil Quintessence ( Photo : François Gautret-Rstyle )
Nabil Quintessence ( Photo : François Gautret-Rstyle )

La confiance en soi 

Par la suite, on a pu voir Nabil breaker sur les plateaux télé avec Antoine de Caunes par exemple ou dans une pub SFR avec Jamel Debbouze. Avec son groupe Quintessence, il fait partie des premiers à proposer une création Hip Hop dans les théâtres. Et pendant 10 ans, il a également organisé le mythique battle de Saint-Denis. Nabil fait partie de ceux qui ont construit le break français en contribuant à la touche française :

"En France, on a une vraie identité et pour ça, on s'est battu. On s'est battu là où on avait par forcement envie d'aller ou de prouver quoi que ce soit. Le flow cette espèce de chose qui dépasse la connaissance mentale. La personne danse et on sent qu'il y a quelqu'un, c'est instinctif. C'est un cheminement le domaine artistique et si on n'est pas capable d'aller voir en soi qui on est et de pouvoir l'exprimer à l'intérieur de soi, on est passé à côté de beaucoup de richesses, la richesse qui commence par celle qui est en soi. Et lors des stages et des formations, j'invite chacun à rentrer en soi, à rentrer avec ses propres émotions finalement."

Nabil Quintessence ( Photo: François Gautret- Rstyle )
Nabil Quintessence ( Photo: François Gautret- Rstyle )

La formation

Aujourd’hui Nabil est formateur pour le premier diplôme d'entraîneur de break. Cette formation est organisée par certains des membres de la commission breaking de la Fédération française de Danse, dont Bboy Chakal. Ce diplôme s’adresse aux breakeurs confirmés :

"C'est une formation qui a le mérite d'être là parce que ceux qui la portent sont là depuis longtemps. C'est une valeur sûre, il y a de la maturité, il y a eu de la souffrance derrière tout ça, il y a eu aussi des joies. Donc il y a tous les outils et les informations nécessaires pour pouvoir transmettre. Il faut savoir que pour les anciens, y compris moi, ce n'est pas évident de partager ses richesses. Il y a un besoin de feeling, c'est de l'initiation et l'initiation ce n'est pas transmettre que la connaissance, mais aussi transmettre la vibration qui va avec. Donc, dans la formation, il y a cette transmission et ce voyage intérieur."

Pour en savoir plus ce diplôme, c'est ici.