MENU
Accueil
Handy' Rap : la thérapie par le rap
Écouter le direct

Handy' Rap : la thérapie par le rap

Culture hip-hop du 04 avril 20223 minutes
L'ancien rappeur Dernier Pro a créé un atelier de rap avec des jeunes en situation de handicap. Handy' rap ou la thérapie par le rap.

Nicolas alias Denier Pro est un ancien rappeur, plus de 20 ans dans le rap, 4 albums entre 2005 et 2017 entièrement produit en indé, des feat avec Mystik, Dany Dan, 20syl, Yael Naïm, des 1res partie de la tournée d’Olivia Ruiz, un beau CV donc pour celui qui verra son texte du morceau Citoyen du Monde étudié dans une classe de primaire.

Des ateliers rap pour les ados handicapés

Suite à la vidéo de cet événement diffusée sur les réseaux, un l’IME (institut médicoéducatif) de Château-Thierry (Aisne 02) lui propose de créer un atelier autour du rap avec des jeunes ados en situation de handicap. "Ils adorent le rap, ils ont beaucoup de références, on fait souvent des blind test ils sont très forts. La pratique du rap, il la découvre dans l'atelier. Il faut s'approprier le truc, écrire son propre texte, on va à leur rythme, ils ont des pathologies différentes, j'ai des jeunes autistes, trisomiques d'autres avec des pathologies plus rares. Parfois l'écriture, c'est difficile, la mémoire ça peut être difficile ou l'articulation aussi, on va au rythme de chacun. Il y a un moment que j'adore, c'est quand ils mettent le casque sur les oreilles et qu'ils entendent leur voix, on voit les yeux qui s'écarquillent et ça, c'est toujours un moment ouf".

La réalisation de soi 

L’atelier s’appelle Handy’rap, Nicolas met donc a profit tout ce qu’il a appris avec le hip hop au service de ses jeunes : de l’écriture à l’enregistrement et au tournage du clip. "En fait, je pense que le rap, c'est une musique qui se prête beaucoup à ça, parce qu'elle est abordable pour tout le monde. Chaque étape a son lot de particularité : l'écriture, c'est le travail de l'imaginaire, l'enregistrement, c'est s'approprier son texte et l'assumer, et le tournage du clip, c'est son corps dans l'espace l'image de soi__. Chacune de ses étapes, ils les traversent avec moi, parce que justement grâce au Hip Hop j'ai touché au son et à l'image je sais faire tout ça. Je suis le seul intervenant donc il y a un vrai lien de confiance qui se créait, ce qui leur permet de se lâcher plus facilement. On conclut à la fin de l'année par un spectacle où ils chantent le titre devant leurs familles et ils me disent tout le temps "On est des stars".

La mémoire, la confiance, le plaisir, la bienveillance

Grâce à l'atelier Handy' Rap, Nico travaille la mémoire, la confiance, le plaisir, la bienveillance et pour lui aussi, c'est un kiff. " Déjà, c'est un monde que j'ai découvert, le monde du handicap, avec tous les a priori qu'on peut avoir et qui tombent très vite une fois qu'on passe la porte de ces structures. Ce sont des jeunes qui sont sans filtre, on est vraiment dans l'humain pur. Moi, ça m'a remis un peu à ma place et ça fait beaucoup de bien. Et j'espère que ça va durer le plus longtemps possible parce qu'on se régale".

Nicolas a créé sa boite de production audiovisuelle Soul Métrage avec laquelle il produit du contenu pour des Youtubeurs mais aussi pour beaucoup de professionnels dans divers domaines. Il y a bien donc une vie après le rap.