MENU
Accueil
Eloquentia : prends la parole!
Écouter le direct

Eloquentia : prends la parole!

Culture hip-hop du 10 février 20214 minutes
Rendu célèbre par le documentaire, "À voix haute, la force de la parole" réalisé Stéphane de Freitas et Ladj Ly nommé aux César 2018, Eloquentia est un concours de prise de parole en public dédié aux jeunes.

Mardi 9 février à Lafayette Anticipations à Paris, la demi-finale d'Eloquentia a rassemblé 10 candidats face à un jury de qualité dont Amelle Zaid qu'on retrouve tous les soirs dans Debattle sur Mouv... et pour Amelle le docu "A voix Haute" a été une révélation " Ce que j'ai adoré c'était un mélange un peu hybride de théâtre, de dissertation, de prises de parole. J'aurais adoré plus jeune avoir accès à ce concours, le préparer et performer dedans parce que le pouvoir des mots, tu fais passer des émotions ou tu joues sur le débit, sur ton flow, et tu peux accéder au cœur des gens. Je trouve ça vraiment magique " 

Eloquentia Jury ( photo : Nais Bessaih )
Eloquentia Jury ( photo : Nais Bessaih )

Le concours Eloquentia existe depuis 2012 et son but c'est de donner la parole aux jeunes, de leur apprendre autant à parler qu’à écouter. "Dès le plus jeune âge à l'école, l’écrit est complètement favorisé par rapport à l’oral, on a très peu d’initiation à l’oralité et en terme d’évaluation c’est toujours l’écrit qui prime. C’est difficile de prendre la parole, on a peur du jugement des autres, c’est aussi la mission d’Eloquentia c’est d’effacer ce jugement". Explique Rachel Bizouarne la manageuse du concours.

Eloquentia , Anthony Graziano-Peyronel ( PHoto : Nais Bessaih )
Eloquentia , Anthony Graziano-Peyronel ( PHoto : Nais Bessaih )

Se retrouver à l'oral du brevet ou du bac complètement tétanisé par manque d’expérience, ça arrive beaucoup trop souvent et pour l’humoriste Waly Dia, également membre du jury, c’est aussi un constat : "A l'école, on doit faire un exposé par an, on apprend juste à réciter mais on n’apprend pas à s'exprimer ou à défendre un point de vue. Moi, j'ai d'abord été à l'aise avec l’écrit, j'ai eu la chance d'avoir eu des parents qui me poussaient à lire. Donc le vocabulaire intégré a fait que j'arrivais  à exprimer des choses. On ne peut pas penser autrement qu'avec les mots qu'on connait, et plus tu en connais plus tu peux édifier ta pensée. Et je me suis rendu compte qu'en plus du vocabulaire, j’ai injecté de l'humour et donc ça rendait le discours encore plus audible__. L'aisance à l'oral est venue bien après les acquisitions de vocabulaire".

Eloquentia, Dominique Barile ( Photo : Nais Bessaih )
Eloquentia, Dominique Barile ( Photo : Nais Bessaih )

10 candidats en lice dont un Belge, une Algérienne qui était en visio mais surtout des lauréats d’un peu partout en France comme Dominique Barile de Saint Denis.  Elle prépare le concours d’avocate et faire Eloquentia lui  a appris beaucoup de choses: "C'est un peu un exutoire et un vrai challenge ce concours. C'était très difficile de mettre des mots sur ce que je ressens parce que l'idée aussi du concours c'est de donner de soi. Ca m'a permis  de mieux me connaitre. Le but c'est quand même de libérer la parole, de laisser de soi aux autres  et je pense que c'est une chose a apprendre a faire au moins une fois dans sa vie".  

La finale d'Eloquentia aura lieu le 23 avril prochain à la Maison de la Radio à Paris avec Marine Bercher de Nanterre, Méky Labarbe de Bordeaux, Anthony Graziano-Peyronel de Marseille et Dorianne Arsicaud de Bayonne. Pour revoir la demi-finale rendez-vous sur la page Facebook d’Eloquentia.