MENU
Accueil
"Allons Enfants" : l'histoire de la section danse hip hop du lycée Turgot
Écouter le direct

"Allons Enfants" : l'histoire de la section danse hip hop du lycée Turgot

Culture hip-hop du 18 avril 20224 minutes
Le documentaire "Allons enfants" de Thierry Demaizière et Alban Teurlai vient de sortir au cinéma. Il raconte l’histoire de 8 élèves du lycée Turgot à Paris, lycée qui a la particularité d'avoir une section danse hip hop. Direction le lycée à la rencontre de cette section unique au monde.

La transmission

Au lycée Turgot (3ème arrondissement de Paris) de la seconde à la terminale, les élèves de la section hip hop ont non seulement des cours classiques du programme, mais aussi des cours de danse debout et de break, entre 7 heures jusqu’à 15 heures de training par semaine. Nathanaël et Erwan, 2 élèves du lycée et présents dans le documentaire, m’accompagnent jusqu’au gymnase. De belles hauteurs sous plafond, des miroirs une grosse sono, un gymnase pas comme les autres. Nathanaël, 19 ans est en terminal et justement ce soir-là, c’est le training des terminales. "Pour les 3 années, c’est pareil, on commence avec 1 heure de théorie, on va dans une salle de classe, on regarde des films qui ont marqué la culture hip hop ou des spectacles d’artistes avec qui le lycée et la section ont établi des projets. On vient pour apprendre la culture hip hop, parce que le hip hop ce n’est pas que de la grosse musique et des rappeurs, c’est vraiment une culture, une histoire, c’est quelque chose qu’on doit transmettre parce que le hip hop n’est vraiment pas reconnu pour ce qu’il est".

Film "Allons Enfants " ( Photo : Alban Teurlai)
Film "Allons Enfants " ( Photo : Alban Teurlai)

La confiance en soi

Le film "Allons Enfants" a été tourné en 2018 et à l’époque Nathanaël faisait du Krump, depuis, il s’est mis au break grâce à un autre élève Aniss et fait partie de box crew, il vise aujourd’hui le JO de Paris 2024.
Erwan, 20 ans a déjà eu son bac et pour lui, Turgot l’a sauvé "Ça m’a quasiment sauvé la vie. Scolairement, j’étais à la ramasse, de ceux qui ont été pris, j’avais le pire dossier scolaire. Et c’est Turgot qui m’a remis dans le niveau, grâce à la danse, le cadre le fait de pouvoir me lâcher en danse en plus on travaillait sur l’impro le freestyle. Ça m’a aidé à prendre en assurance, j’ai eu mon bac et maintenant, je suis en études supérieures, chose que je n’avais jamais espérées à une époque, notamment avant Turgot".

Film "Allons Enfants" ( Photo : Alban Teurlai)
Film "Allons Enfants" ( Photo : Alban Teurlai)

Passion et réussite scolaire

Dans la section hip hop du lycée Turgot , il y a 50 élèves, presque autant de filles que de garçons et depuis 2016 la section est ouverte à tous et sur tout le territoire français et il y a près de 100 candidatures pour 16 places seulement. David Bérillon, ancien breakeur est le prof d’EPS du lycée, responsable pédagogique de la section à Turgot et c’est lui qui a créé ce sport étude, hip hop. David, c’est le coach, le grand frère, le daron. "Quand je regardais Fame ou les films de danse américains, c’est quand même très romancé, Turgot tu ne trouveras pas une autre structure publique et gratuite autour des danses hip hop. On ne reste pas sur notre format éducation Nationale en disant c’est l’école on ferme les portes, au contraire on ouvre, on fait venir les artistes, on travaille avec les structures culturelles, on partage les expériences. On va vous mettre dans les meilleurs conditions possibles pour allier la réussite scolaire avec votre passion artistique et après on va voir ce qu’il se passe."
Pas mal de talents sont sorti du lycée Turgot comme Candyman (major de promo en 2010) il avait remporté le Juste Debout à Bercy en locking et puis d’autres sont rentrés en compagnie en devenant intermittent du spectacle. Après le documentaire Allons Enfants sortie le mercredi 13 avril, une fiction va se tourner sur la section hip hop de Turgot et Romain Duris jouera le rôle du coach David Bérillon.