MENU
Accueil
Road Trip NBA : plus qu'un guide, une déclaration d'amour à une culture
Écouter le direct

Road Trip NBA : plus qu'un guide, une déclaration d'amour à une culture

A la page du 29 octobre 20214 minutes
Rémi Reverchon, journaliste NBA à BeInSport, publie un livre complet et personnel qui plonge les lecteurs dans la culture américaine et la NBA

Rémi Reverchon, journaliste basket à BeInSport depuis 9 ans, a réuni ses deux passions, le basket et les Etats-Unis dans ce Road Trip NBA,  qui pèse son poids : 1,8 kilos pour 30 centimètres. L'ouvrage est construit comme un road-trip entre les 28 villes qui hébergent les 30 franchises NBA (il y a deux équipes à New York à Los Angeles). Une immersion qui mélange du texte, des photos, des anecdotes, des souvenirs, des coups de cœur, des infos, écrit à la force du poignet et de la mémoire, enrichie avec des petites interviews. Pour chaque ville, il a fait appel à un intervenant qui vit sur place, "plus légitime que lui" pour raconter la ville. Ces focus permettent d'avoir le ressenti de journalistes, comme Jackie MacMullan à Boston (la biographe de Larry Bird), d’anciens joueurs comme Isiah Thomas, légende des Pistons de Detroit qui raconte la salle mythique du Palace d’Auburn Hill ou Pau Gasol, qui a joué 7 années aux Memphis Grizzlies avant de partir pour les Lakers, qui raconte que la franchise a eu du mal à devenir populaire. Il a aussi recueilli le point de vue de joueurs français, comme Joakim Noah sur New York ou Nicolas Batum sur Portland.

Résumer l'histoire et l'esprit d'une franchise NBA en quelques pages étant littéralement impossible, il a fallu faire des choix. Rémi Reverchon est un passionné et ça se ressent : pour chaque ville, il donne des anecdotes, des zooms sur une personnalité (par exemple Mark Cuban, propriétaire au caractère bien trempé des Dallas Mavericks). Certains passages feront plaisir aux puristes de la NBA, comme l’histoire du départ des Sonics de Seattle vers Oklahoma City, un crève-coeur raconté par Shawn Kemp en personne, une page sur la tradition saugrenue d’intégrer les joueurs des Spurs dans les pubs locales de San Antonio, l’histoire du logo Harley Davidson sur le maillot des Milwaukee Bucks, un duel avec des armes chargées dans le vestiaire des Washington Wizards ou encore la lettre d’amour que Rémi Reverchon écrit à Carmelo Anthony, dont un entraînement l’a marqué à vie quand il était jeune journaliste stagiaire…

La grande force de ce livre, c’est que c'est aussi une invitation au voyage. Il tente de montrer la diversité et la richesse des villes américaines, soulignées par la géographie variée d’un pays qui est quasiment un continent, entre les lacs de Minneapolis, les Rocky Mountains près de Denver, le Mississipi et deux océans. Rémi Reverchon nous fait aussi voyager à travers la cuisine : la deep-dish pizza de Chicago, le jambalaya de Nouvelle-Orléans, le cheesesteak sandwich de Philadelphie (un héritage de la culture ouvrière de la ville dans les années 30), les 2 238 restaurants de viande au Texas, le guacamole de San Antonio, le barbecue de Memphis… On apprend aussi que Milwaukee, en plus d'être une capitale de la bière, est une ville où règne la culture de la  « mancave » : tout le monde a un sous-sol et les habitants aménagent une pièce avec un canapé, une télévision, un frigo et des bières pour recevoir leurs potes.

Le livre ne s'adresse pas uniquement aux fans de la NBA, mais à tous ceux qui s'intéressent à la culture US. Les pages sur Chicago sont par exemple l’occasion de rappeler que la ville a marqué la pop culture, avec Kanye West, la série Urgences, Maman j’ai raté l’avion, la trilogie Batman de Christopher Nolan, Chance The rapper, Migos, le couple Obama… Il essaie de définir l’identité des villes sans clichés, en mélangeant des éléments historiques, culturels, politiques, passés et présents. On trouve pêle-mêle Minneapolis et Prince, Indianapolis et Bobby Knight, le coach universitaire le plus sanguin de l’histoire, Memphis, où Justin Timberlake est une icône et où Martin Luther King s’est fait assassiner en 1968 dans la chambre 306 du Lorraine Motel, la tradition ségrégationniste durement ancrée à Milwaukee, New York et la culture du streetball, le culte de la Nascar à Charlotte, le rayonnement des Green Bay Packers (NFL) dans le Wisconsin… Vous apprendrez même ce que Simone de Beauvoir pensait de New York…