MENU
Accueil
Littérature de Série Z : la saga Bourbon Kid
Écouter le direct

Littérature de Série Z : la saga Bourbon Kid

A la page du 01 octobre 20214 minutes
La saga Bourbon Kid mélange polar, horreur, trash, comique, gore, thriller, western, zombies, vampires, tueurs à gage, tout ça près de la frontière mexicaine. Le 9ème tome, Santa Mondega, vient de paraître.

La série Z a ses lettres de noblesses littéraires depuis 2006 avec la série de romans "Bourbon Kid". Santa Mondega est le 9ème tome d’une saga qui mélange polar, horreur, trash, comique, gore, thriller, western, zombies, vampires, tueurs à gage, tout ça près de la frontière mexicaine… On ajoute des sorcières, les démons de Mozart et d’Elvis, Frankenstein, des loups-garous, des prêtres possédés, le pape, des ninjas et même Dracula, on mélange le tout dans un shaker et on obtient la série "Bourbon Kid"… 

La stratégie Daft Punk

L'aventure a commencé en 2006 en Angleterre, en 2010 en France (plus d'1 million de lecteurs ici), l'oeuvre a été traduite dans plus de 30 pays, et une partie du succès a été fondé sur l'anonymat de l'auteur. Stratégie Daft Punk : personne ne sait qui il (ou elle ?) est. Lors de la sortie du premier volume Le Livre Sans Nom, un bandeau affirmait : « tous ceux qui ont lu ce livre ont été retrouvé morts ».  Les rumeurs les plus folles ont circulé sur l'identité de celui qui se fait appeler "Anonyme" : on a dit que c’était David Bowie, le Prince Charles, Tony Blair, Robert Rodriguez (Desperado, Une Nuit en Enfer, Machete, Planète Terreur) et à un moment tout le monde était persuadé que c’était Quentin Tarantino.

Aucune maison d’édition ne voulait de son manuscrit au début ; il l’a donc mis en vente sur internet avec quelques chapitres gratuits, quelques personnes s’y sont intéressées et le bouche à oreille à fait le reste… Il (elle ?) donne des interviews uniquement par mail, on a donc quelques bribes d’infos sur son parcours et ses intentions. Est-ce qu’il (elles ?) les invente ? On ne saura jamais… Il dit qu’il a commencé à écrire quand il avait 7 ans, pendant l'adolescence il se gavait de films comme Predator, L’Empire contre-attaque ou Mad Max 2, et il a eu envie d’écrire des histoires qui lui procuraient le même plaisir que ces films. Il a travaillé dans un bar, expérience d'où il a tiré plusieurs personnages, il a eu l’idée de Bourbon Kid après un rêve et il a été diagnostiqué du syndrome d’Asperger il y a 2 ans…

Il est impossible de résumer "Santa Mondega" autrement que par un pitch de cinéma : 

"Santa Mondega, Sud des Etats, Unis, la ville la plus dangereuse du monde, à la frontière avec le Mexique. C’est là que vit Boubon Kid, l’homme qui se transforme en tueur inflexible quand il boit du whisky. Le diable, est son ennemi juré. Pour l’éliminer, il engage une tribu de cannibales, un psychopathe avec une hache, une sorcière, une armée de squelettes et la Mort en personne. Le Bourbon Kid va devoir compter sur ses amis fidèles, le gang de tueurs justiciers Dead Hunters…. Pendant ce temps, une tempête de neige apocalyptique se déchaîne sur Santa Mondega. Pour couronner le tout, le patron du bar Tapioca vient d’être nommé maire de la ville, et c’est tout sauf une bonne nouvelle…"

Le livre est fidèle à l’esprit de la série, de mon point de vue meilleur que le précédent qui avait légèrement  déçu les fans. La vraie plus-value de ces romans, c'est qu'on a l'impression de lire un film. Tout est fait pour entretenir ce sentiment : le ton,  le style, le sens du rythme d'un ouvrage qu'on a vraiment du mal à lâcher. C’est drôle, parfois stressant, c’est un pur divertissement et c’est finalement mieux qu’un film parce que la lecture permet de tout imaginer : le film, c’est le lecteur qui le réalise...

Comme dans les films de série Z, les personnages secondaires sont souvent plus intéressants que le héros, même s’il reste une figure centrale et charismatique. Le producteur de Tueurs-Nés et Transformers voulait l’adapter en série il y a quelques années, mais ça s’est pas fait. A suivre...