MENU
Accueil
Time Bomb le livre : l'épopée du collectif qui a révolutionné le rap français
Écouter le direct
Time Bomb  de Kamal Haussmann (Editions Albin Michel)
Time Bomb de Kamal Haussmann (Editions Albin Michel)

Time Bomb le livre : l'épopée du collectif qui a révolutionné le rap français

Dans les années 90, Lunatic, Oxmo Puccino Pitt Baccardi, X Men, Jedi… faisaient partie du collectif Time Bomb ! Kamal Haussmann (Jedi) raconte dans son livre Time Bomb l’histoire du label qui a révolutionné le Rap Français.

Ex-ATK, Jedi, Ghetto Diplomats, Famille Haussmann, Kamal connaît le rap de l’intérieur. À 14 ans il intègre le collectif Time Bomb par l’intermédiaire du frère de Ill. "Dans les années 90, le rap y en avait pas beaucoup. Dj Seck et Dj Mars avait créé le label Time Bomb et ils recrutaient des rappeurs de quartiers différents. Ill m'a introduis, il a été comme un mentor, il m’a expliqué pourquoi j’aimais cette musique. On a beaucoup travaillé sur la technique. Ce que les gens ont aimé, c’est la différence, des rimes partout, ça ressemblait au rap américain, mais en français ».

Le rap, c’est toute sa vie, après son groupe la Famille Haussmann, Kamal enchaîne avec le beatmaking, il vend sa musique, ses instrus, il rencontre Spike Miller avec qui il monte la maison d’édition Haussmann et Miller. Avec 15-20 compositeurs dans leur boite, ils travaillent avec tout le rap français : Kaaris, Booba, la Fouine, Soprano, S.Pri Noir, Nekfeu, Alonzo…Haussmann et Miller n’existent plus, il est temps de se raconter. « Plutôt que de raconter de façon journalistique ce qu’était Time Bomb, j’ai raconté mon histoire qui naturellement m’a amené à Time Bomb comme ça on comprend mieux pourquoi un gamin décide de prendre un micro ».

Kamal Haussmann ( Photo Jérôme Bonnet)
Kamal Haussmann ( Photo Jérôme Bonnet) ©Corbis

On plonge dans les années 90, l’école, la famille, les filles et les séances studio avec les membres de Time Bomb. Avec les freestyles sur la radio Générations, les compilations, le public découvre "Le Crime Paie " , "Retour aux pyramides", "Les Bidons veulent le guidon"," Pucc’ Fiction".

"Quand les Lunatic sont en studio tout le monde est là. Je ne sais même pas pourquoi pour "Le Crime Paie", ils n’avaient pas de refrain, ils nous l’ont dit et tout le monde a pris sa feuille, son stylo et on s’est mis à réfléchir, je le raconte dans le bouquin c’est Oxmo qui a trouvé le refrain et d’autres aussi ont participé. C’était un travail d’équipe. Time Bomb, c’était une famille" .

Les X Men, Lunatic, Jedi, Pitt Baccardi, Oxmo et d’autres formaient la nouvelle famille du rap français « On s’accordait beaucoup de respect tous , on avait tous conscience qu’on avait quelques chose. Quand quelqu'un terminait un texte, on lui disait vas-y rappe-moi ton texte parce que je n'ai pas envie d’être largué faut que je sois dans la course.. On était en concurrence entre nous, on essayait d’être meilleur que l’autre. Mais à l’extérieur, on était un bloc, on était Time Bomb. C’était la force de ce collectif. On était persuadé qu’on faisait du bon rap, mais on ne savait pas à quel point le public allait le comprendre. »

Kamal Haussmann
Kamal Haussmann

Le rendez-vous entre le rap français et le public est presque violent "L’apogée du collectif, c’est l’émeute à la Fnac des Ternes__, on avait un concert à faire et les gens sont arrivé en masse, on ne se rendait pas compte à quel point on était écouté. Mais à l’époque personne n’avait les armes pour gérer ce qui se passait, les contrats, ce n’était pas facile".

Pour appuyer sa vie Kamal Haussmann donne la parole à Armen, Pitt Baccardi, Ali, Thibault de Longeville, Pone de la Fonky Family, Abd Al Malik pour la préface. L’arrivée du business sonne la fin du collectif, mais pas la fin du livre. Kamal Haussmann raconte toute sa vie sans censure, c'est cru et bourré de punchlines " L’addiction ce n’est pas le rap, c’est s’exprimer__. J’ai trouvé un autre moyen de m’exprimer maintenant : écrire des livres, c’est cool".

Time Bomb chez Albin Michel sorti le 30 Octobre 2019. 446 pages.