MENU
Accueil
Quels jeux télé pour le rap français ?
Écouter le direct
Rap Jeu - Seth Gueko x Myriam Manhattan (Redbull)
Rap Jeu - Seth Gueko x Myriam Manhattan (Redbull)

Quels jeux télé pour le rap français ?

Vous connaissez forcement Rap Jeu, régulièrement en top Youtube ? Et si on inventait d'autres jeux pour faire participer le rap game ?

Depuis quelques mois, un nouveau programme se retrouve régulièrement en tendance sur Youtube : Rap Jeu. Sur le papier, le concept n’a rien de révolutionnaire : prenez le Burger Quizz, enlevez la Jeep Renegade, et le tour est joué. La grosse différence se fait dans le choix des invités, puisque Leila Bekhti et Marina Foïs sont ici remplacées par Diddi Trix et Soso Maness. C’est moins glamour, certes, mais l’efficacité de la formule auprès des jeunes générations a été suffisamment éprouvée au cours des dix premiers épisodes publiés jusqu’ici, et les millions de vue cumulés restent le meilleur indicateur de réussite du projet produit par Red Binks, la chaine rap de Red Bull. 

Au-delà de la qualité du programme -avec des auteurs que l’on connaît bien chez Mouv, et un présentateur qui n’a plus grand chose à prouver-, le succès de Rap Jeu tient dans le vent de fraîcheur qu’il fait souffler sur le rap français. Entre les émissions quasiment ancestrales et les interviews face caméra vues et revues, le rapport entre médias rap et artistes peine à se renouveler. Dans ce contexte, mettre en scène les rappeurs dans un format plus ludique permet de rafraîchir l’aspect promotionnel et d’offrir un nouvel angle de vue sur leur personnalité -moins crispés, moins cadrés par un questionnaire journalistique, on leur demande avant tout de faire preuve de spontanéité et d’humour. 

Rap Jeu n’est donc peut-être qu’une première étape dans la nouvelle relation entre rappeurs et médias spécialisés, et pourquoi pas une ouverture vers de nouveaux concepts d’émissions calqués sur le monde de la télévision, où Alkpote et Hamza finiront par remplacer Jean-Paul Rouve et Gérard Jugnot. 

Le Juste Taro

Librement inspiré du Juste Prix, ce nouveau concept suppose d’exploiter l’amour qu’a le rap français pour les chiffres depuis quelques années. De nombreuses épreuves sont envisageables, qu’elles soient directement liées aux ventes (estimer le score d’un album en première semaine, se souvenir des chiffres d’un album sorti il y a vingt ans, calculer une équivalence en streams) ou, moins rébarbatif, qu’elles fassent référence à l’actualité du moment (estimer le montant du nouveau bateau de Gims, l’amende que pourrait réellement payer Kaaris s’il refuse l’Octogone, etc). 

Exemple d’épreuve : “Koba LaD, pouvez-vous estimer le score d’IAM après la cinquième semaine d’exploitation de L’Ecole du Micro d’Argent en 1997 ?”

Alternative : Le Kamoulox, un jeu télévisé à candidat unique dans lequel on découvre chaque semaine un nouveau couplet de Heuss L’Enfoiré. 

Four Boyard

Version ghettoïsée de Fort Boyard, Four Sevran se déroule dans un hall abandonné et met à l’épreuve les rappeurs les plus street dans une série d’épreuves en lien avec leurs textes : dénicher le plus de client en moins de dix minutes, échapper à une course-poursuite avec la police, recharger la bonbonne avant la fin du sablier, transformer un kilo en deux kilos le plus vite possible, etc -pour des raisons légales évidentes, on utilisera des produits de substitution. Comme dans le vrai Fort Boyard, tous les bénéfices du four sont reversés à une association à la fin de l’émission. 

Exemple d’épreuve : “Sors, sors, sors !(Stavo à Hooss)

Alternative : Interstreams, un Intervilles amélioré où Bar-le-Duc et Mont-de-Marsans sont remplacés par Grigny et Bondy, Guy Lux et Léon Zitrone par Mehdi Maizi et Pascal Cefran, et la Vachette par les chiens de Demon One dans le clip de Pour Ceux. 

C’est pour les kho (Lanta) 

Le jeu de mots est nul, mais le concept est formidable : une douzaine de rappeurs divisés en deux équipes et lâchés sur une île déserte, avec pour seuls outils une boîte d'allumettes, des slips propres et une machette -confiée à Joeystarr dans l’équipe jaune et à Escobar Macson dans l’équipe rouge. Pas de suspense : Booba évite les intempéries après avoir “acheté une cabane avec l’argent d'Ipséité” et se retrouve en finale face à Jul, qui a trouvé les moyens de construire un studio d’enregistrement avec les moyens du bord et d’enregistrer une demi-douzaine d’albums gratuits. 

Bonus : Possibilité d’organiser un cross-over avec Koh-Lanta, parce qu’une rencontre entre Moundir et le Roi Heenok pourrait littéralement crever l’écran. 

Alternative : Molotov Story, un Loft 100% jus de bagarre, où la piscine est remplacée par un octogone et où les 7 contre 2 sont autorisés. 

Z’Amour est mort

Très peu de couples officiels ont marqué l’histoire du rap français, en tout cas pas assez pour organiser une version récurrente du jeu anciennement animé par Tex. Il faudrait donc détourner légèrement le concept, en remplaçant simplement les couples par des duos : Kool Shen et Joeystarr, Sanguee et Momo Spazz, Lino et Calbo, Orelsan et Gringe, Carson et Madizm, etc. D’autres duos mythiques auraient malheureusement peu de chances d’apparaître à l’écran (N.O.S et Ademo, Booba et Ali, Diam’s et Sinik), même si on aurait rêvé de voir Salif et Exs s’écharper en direct comme ils savaient si bien le faire en interview. 

Exemple d’épreuve : Sous la couette, entre vous c’est : A. Un volcan : parfois explosif, souvent endormi B. Un glacier : c’est froid et ça tend à disparaître C. Les chutes du Niagara : on finit toujours mouillé !  

Alternative : Tournez Maness, dans lequel le but n’est pas de former des couples mais de créer une alchimie suffisante entre deux artistes qui ne se connaissent pas pour les faire enregistrer un featuring. 

N’oubliez pas les adlibs

Une véritable évidence, puisqu’il s’agit d’un jeu avant tout musical, qui s’adapterait parfaitement au monde du rap. Que les invités soient tirés du public ou qu’ils soient rappeurs, le principal intérêt du jeu serait de tester leur connaissance de titres en décalage avec leur génération : tout le monde pense évidemment à faire rapper un couplet de Ombre est Lumière à Koba LaD, mais l’inverse peut également fonctionner, et proposer à Akhenaton de rapper sur Chien d’la Casse de Diddi Trix ou Cash Business de F430 pourrait se révéler spectaculaire. 

Bonus : Possibilité de se faire des petits plaisirs nostalgiques en testant les capacités de Booba, Alkpote ou Mac Tyer à rapper respectivement leurs couplets sur Hommes de l’Ombre, Caillera Mentalité et Mémoire d’un jeune con. 

Alternative : Stavo Délire, la version 13 Block d’Hugo Délire où le but n’est pas de contrôler un troll mais un inspecteur des travaux en tenue Quechua qui hurle NONANTE à chaque défi réussi.