MENU
Accueil
Break : on était au "One One battle" à Carcassonne, on vous raconte
Écouter le direct
One One Battle ( Photo/ Julien Roche - Ville de Carcassonne)
One One Battle ( Photo/ Julien Roche - Ville de Carcassonne)

Break : on était au "One One battle" à Carcassonne, on vous raconte

Le 1er battle international de break depuis 6 mois a eu lieu à Carcassonne face à un public masqué. Retour sur une édition spéciale.

La 5ème édition du One One battle a eu lieu dimanche 20 septembre au centre de congrès-Le Dôme à Carcassonne avec 500 personnes dans le public, moitié moins que l'année dernière afin de respecter la distanciation physique. Le temps d’un dimanche, Carcassonne est devenu la capitale du break avec un battle de qualité et une excellente ambiance. Pourtant Carcassonne est plus connue pour son cassoulet, sa cité médiéval et le rugby et ça n'a pas toujours été simple pour un jeune passionné comme Camille d’organiser le battle international. "Il y a quelques années quand j'ai crée l'association One One , on nous prenait pour des martiens__, on nous disait : ah oui Sydney H.I.P H.O.P. en 1984 les gars qui tournent sur le dos sur les cartons, ou bien on me disait que c’était pour cailleras, avec la crainte des débordements... On n'est pas rentré dans les polémiques, et petit à petit on a montré par les actions de quoi on était capable. Et maintenant tu vois dans le public du battle il y a des petits, des moins jeunes, des familles, des bourgeois, des gens plus populaire, c'est vraiment la mixité que je kiffe dans cet événement."

Camille et ses bénévoles ont vraiment réussi à faire non seulement un événement familial mais aussi un battle de qualité avec des très bons breakeurs Français comme BBoy Wallee, BBoy Noé (Vagabond crew) et Bboy Willy ( Teken Crew, Flying Step) .

Et là où d’habitude on a plutôt des affrontements parfois électriques, un peu de chambrage entre breakeurs ou même des tensions, le battle One One était particulièrement festif et joyeux comme l’a constaté Bboy Chakal champion du monde avec son crew Last Squad et membre du jury. "Que des bonnes vibes, on retrouve les sensations qu'on a un peu oublié avec les réflexes du confinement, ça fait vraiment plaisir, limite j'avais envie d'embrasser tout le monde s'il n'y avait pas eu le Covid.__"

Même si cette année les Japonais, les Russes et les Américains n'ont pas pu faire le déplacement, d'autres bboys internationaux ont pu voyager et fouler le cercle du One One : Bboy Onel (Grèce), BBoy Jancho ( Espagne), le vénézuélien Mini Joe qui a remporté le battle était en Espagne. Et puis les autres Bboys étaient déjà en France, c’est le cas du bboy brésilien Dinho et aussi de celui qui a fait la sensation à ce battle : le bboy algérien Haiper. Il habite à Paris depuis 3 ans, il est né handicapé des jambes et a développé un style impressionnant. "Je suis heureux d’être là d'abord parce qu'on retrouve des bboys, on se rencontre tous, et aussi parce qu'on est là pour remonter le niveau et aller plus loin." Bboy Haiper sera dans la 15ème saison de la France a d'Incroyable Talent sur M6 et on éspère qu'il ira loin.