MENU
Accueil
Manga : ces classiques qui ont marqué les années 2000
Écouter le direct
"20th Century Boys" - illustration (Naoki Urasawa)
"20th Century Boys" - illustration (Naoki Urasawa)

Manga : ces classiques qui ont marqué les années 2000

À l'aube des années 2000, le genre du manga explose en France. Avec un peu de recul, retour sur certains chefs-d'oeuvre de la décennie.

Aaah, les années 2000... NTM, Diam's, MSN, eMule, les sonneries téléchargeables à 2 euros et les mp3, mais surtout : les manga. Popularisés en France dans les années 1990, les manga ont connu un succès inattendu et explosif au début du millénaire. Échangés de mains en mains dans les cours de collèges et de lycées, ils ont marqué les esprits jusqu'à devenir un pilier de notre culture et s'imprégner définitivement dans le paysage français.

Si Naruto ou One Piece sont bien sûr des incontournables des années 2000, nous avons décidé de mettre en lumières d'autres classiques, afin d'éviter de tomber dans les évidences. Petit retour nostalgique, non-exhaustif et presque objectif sur dix titres qui ont profondément marqué la décennie.

"Battle Royale" - Masayuki Taguchi et Kōshun Takami
"Battle Royale" - Masayuki Taguchi et Kōshun Takami

Battle Royale

Quand on parle des classiques des années 2000, il est difficile de passer à côté du monument qu'est Battle Royale. Publié entre 2000 et 2005, ce manga d'horreur a été un réel événement, et pas seulement au Japon. Précurseur des intrigues à la *Squid Game,* le manga de Kôshun Takami et Masayuki Taguchi est un condensé de violence extrême, pour le plus grand délice de ses lecteurs. Le synopsis repose sur un principe simplissime, qui fait le succès de la série : 42 élèves de troisième sont envoyés sur une île, où ils doivent s'entretuer jusqu'au dernier survivant. En gros, on découvre tout au long de ces 15 volumes 41 façons différentes de tuer quelqu'un : recette simple et efficace, qui fait de Battle Royale un grand classique des années 2000, mais aussi du genre de l'horreur, dans lequel les Japonais brillent.

"GTO" - Tōru Fujisawa
"GTO" - Tōru Fujisawa

Great Teacher Onizuka

Écrit et dessiné par Tôru Fujisawa, Great Teacher Onizuka (GTO pour les intimes) a eu un énorme succès quand les 25 tomes du manga ont été publiés, entre 1997 et 2002. Et pour cause : une intrigue prenante, des personnages forts et attachants, et des rebondissements plein de sel rythment le manga. On y suit le quotidien des élèves et des profs d'une classe dont le prof est Eikichi Onizuka, 22 ans, ancien délinquant devenu enseignant. A grand renfort de techniques plus imaginatives les unes que les autres, il se met en tête de redonner une prestance à cette classe remplie de cancres. Hilarant, touchant et plein de subtilités, ce manga a accompagné les ados des années 2000 avec douceur et bienveillance.

"Chobits" - CLAMP
"Chobits" - CLAMP

Chobits

Chobits, c'est tout une époque : celle des CLAMP, un groupe de mangaka ultra-populaire dans les années 2000, puisque c'est elles qui sont derrière le mythique manga Card Captor Sakura. En fait d'un manga, c'est un ensemble d'oeuvres que proposent les CLAMP : entre sci-fi et fantastique, robots et magie, l'univers des quatre femmes déborde de détails. Si, dans Chobits, on suit ainsi les aventures d'une femme-robot appelée Chii, on retrouve cette même héroïne dans plusieurs mondes parallèles des mêmes autrices, et c'est tout le génie de CLAMP : créer une imbrication d'histoires où les détails qui s'entrecroisent permettent de développer des théories et des histoires parallèles. Et le plus ? Un trait léché à la douceur rare. Bref, un incontournable de la décennie 2000.

"Fruits Basket" - Natsuki Takaya
"Fruits Basket" - Natsuki Takaya

Fruits Basket

Un manga pour filles qui a fait fort : tout en restant dans le pur genre du shôjo, Fruits Baskets a réussi à séduire une audience plus masculine et plus âgée. Ce manga de Natsuki Takaya était un grand classique des années 2000, et si vous n'avez pas pris le temps de le lire à l'époque, il serait peut-être temps de s'y mettre : on retrouve dans Fruits Baskets des réflexions passionnantes sur les relations intra-familiales, le rapport aux autres et à soi, ou encore les traumas. Le tout enrobé dans 23 tomes qui racontent l'arrivée de Tohru, une jeune lycéenne orpheline, dans la maison des BG du lycée (Yuki et Kyo), qui cachent un secret : quand ils sont touchés par une personne du sexe opposé, ils se transforment en animaux du Zodiac chinois. La situation devient rapidement un triangle amoureux qui est surtout prétexte à porter un discours sur l'amour et l'acceptation de soi malgré nos démons, et ça, c'est beau.

"Beck" - HAROLD Sakuishi
"Beck" - HAROLD Sakuishi

Beck

Manga culte pour les fans de musique, Beck est une des pépites des années 2000. Publié de 1999 à 2008, ce manga écrit et illustré par Harold Sakuishi est un shônen atypique, par son genre mais aussi la qualité de son intrigue. Dans les 34 tomes qui font la série, on suit l'histoire d'un ado japonais, Yukio, dont le but est de devenir un musicien de rock célèbre. Avec Minami, un ami rencontré par hasard, il monte un groupe dont on va suivre l'évolution sur plusieurs années. Une véritable plongée dans les coulisses du monde de la musique, riche en références (Beck est d'ailleurs un clin d'oeil à Tim Burton), comme des clins d'oeil à Jimi Hendrix, Sid Vicious, John Lennon, Freddie Mercury, aux Red Hot Chili Peppers ou encore Kurt Cobain. Bref, un classique parmi les classiques.

"Fullmetal Alchimist" - Hiromu Arakawa
"Fullmetal Alchimist" - Hiromu Arakawa

Fullmetal Alchimist

Pur produit du millénaire, Fullmetal Alchimist a été publié de 2001 à 2010. À l'époque, le manga de Tsûgumi Oba est un énorme succès : vendu à 70 millions d'exemplaires, il est plusieurs fois récompensé. Et pour cause : cette saga fantastique narre avec finesse les aventures de deux frères, tiraillés par un péché originel : en essayant de ressusciter leur mère grâce à l'alchimie, Edward et Alphonse ont eu un accident qui a coûté un bras au premier et son corps au second, qui n'est plus qu'un esprit dans une armure. Les deux malheureux se mettent en quête de la pierre philosophale pour revenir en arrière : attention, émotions fortes garanties.

"Nana" - Aï Yazawa
"Nana" - Aï Yazawa

Nana

Bien que les shôjô aient souvent moins bonne presse que les shônen, Nana se positionne comme une exception. Réalisé entièrement par Ai Yazawa, ce manga "pour filles" est en réalité destiné à un public mature, et a su convaincre des lecteurs d'horizons très variés. Avec un trait stylisé et plein de caractère, Ai Yazawa raconte l'histoire de deux jeunes femmes prénommées Nana, dont les destins vont se croiser. Véritable ode à la musique punk-rock, ce manga nous entraîne dans les coulisses de groupes de musique à succès : alors que les deux Nana vivent une amitié fusionnelle frôlant l'amour, elles doivent faire face aux aléas du succès (la drogue, les paparazzi) et de la vie (grossesse imprévue, tromperie...). Bien qu'inachevée - la mangaka est tombée malade en 2008 et n'a presque pas donné signe de vie depuis - la saga a marqué les esprits, autant par sa galerie de personnages attachants que grâce à la qualité de l'analyse des sentiments humains. Fille ou garçon, c'est un incontournable, comme à peu près toutes les oeuvres de Yazawa.

"Bleach" - Tite Kubo
"Bleach" - Tite Kubo

Bleach

C'est un incontournable parmi les incontournables : Bleach est un seinen de haute volée, qui a fait chavirer plus d'un coeur de geek dans les années 2000. Publié de 2001 à 2016 et réalisé par Tite Kubo, ce manga de dark fantasy raconte l'historie d'Ichigo, un jeune lycéen, qui voit des morts depuis son enfance, et qui rencontre un Dieu de la mort qui lui propose d'en devenir un lui-même, sauf que tout ne se passe pas comme prévu... Bleach est l'un des manga les plus vendus au monde, comptabilisant près de 120 millions de tomes vendus. Un succès tel qu'il reste, pour beaucoup, le troisième manga le plus populaire après Naruto et One Piece.

"Death Note" - Tsugumi Ōba et Takeshi Obata.
"Death Note" - Tsugumi Ōba et Takeshi Obata.

Death Note

Pour une claque à la fois esthétique et intellectuelle, et si vous avez passé les années 2000 au fond d'une grotte, on vous invite à vous plonger dans la brillante saga Death Note. Cette série créée par Tsugumi Ôba et dessinée par Takeshi Obata a fait un carton dès sa sortie en 2006, et il est facile de comprendre pourquoi : une intrigue bien ficelée, des personnages attachants et contrastés, et le trait fin d'Obata ont hissé cette série au rang de chef-d'oeuvre. On suit ainsi le jeune Light Yagami, qui vient de découvrir un cahier lui permettant de tuer n'importe qui en écrivant son nom dedans, et qui décide d'éradiquer le mal en tuant ceux qu'ils considèrent mauvais. Recherché par la police, il devra se confronter à L, un jeune inspecteur atypique, avec lequel il va nouer une relation pleine d'ambiguïté. Entre manipulations et questionnements existentiels (qui est bon, qui est mauvais?), le manga empreinte aux genres du polar, de la fantasy et des thrillers d'action pour dérouler une intrigue sans défaut.

"20th Century Boys" - Naoki Urasawa
"20th Century Boys" - Naoki Urasawa

20th Century Boys

Sans aucun doute un des bijoux les plus marquants de la décennie : 20th Century Boys, dessiné par Naoki Urasawa, est un seinen d'anticipation. Étendue sur plusieurs époques, de 1969 à 2017, l'intrigue se concentre sur une bande de potes d'enfance, dont le point central est Kenji, un jeune adulte immature qui va hériter sans le vouloir de la responsabilité de sauver le monde. En effet, dans cette fiction glaçante, les histoires de méchants imaginées par les gamins pendant leur jeunesse vont prendre vie : un personnage du nom d'Ami crée une secte ayant pour vocation de régner sur le monde entier grâce à des armes bactériologiques. Entre réalisme et science-fiction, psychologie et action, ce thriller de 21 tomes est un parfait hommage aux années 2000, et n'a pas pris une ride.