MENU
Accueil
Les meilleurs livres pour retracer l'histoire du rap français
Écouter le direct
[NEWS] 05 / 10
[NEWS] 05 / 10

Les meilleurs livres pour retracer l'histoire du rap français

Bien que le traitement médiatique du rap en France soit souvent bâclé, il apparaît qu'à l'inverse, en terme de livres, on est plutôt bien servis. Petite sélection non exhaustive.

Historique

Une Histoire du rap en France

Une Histoire du rap en France
Une Histoire du rap en France

Vu le parcours de son auteur, cet ouvrage de Karim Hammou lorgne logiquement vers une relecture historique et sociologique de l'arrivée ainsi que l'essor grandissant du rap hexagonal. Il s’agit ici de décrypter le phénomène et d’en comprendre les tenants et les aboutissants. Ne serait-ce que creuser les éléments qui permettent d’expliquer pourquoi c’est cette musique en particulier qui a été adopté par la jeunesse, son rapport avec les populations des quartiers, son traitement médiatique, bref, la totale, appuyée par une rigueur bienvenue dans le travail de recherche.

Regarde ta jeunesse dans les yeux : Naissance du hip-hop français, 1980-1990

Regarde ta jeunesse dans les yeux
Regarde ta jeunesse dans les yeux

Morceaux choisis

100 albums essentiels du Rap

100 albums essentiels du Rap
100 albums essentiels du Rap

La formule est claire et limpide dès le titre, Olivier Cachin a sélectionné les disques qui lui paraissaient importants mais aussi les plus représentatifs de l'évolution du rap en général, pas seulement français. Mais il est quand même dans cette liste parce que 1) l'auteur bosse chez Mouv' 2) à une époque, il portait souvent des cravates texanes 3) le côté entremêlé entre rap US et français apporte une vision différente. En gros.

Rap français : une exploration en 100 albums

Rap français : une exploration en 100 albums
Rap français : une exploration en 100 albums

Cadeau parfait pour initier un néophyte sans que la vulgarisation l’emporte sur la précision, le livre signé par Mehdi Maizi est une sorte d’introduction ultra-complète à de très nombreux styles que recouvre l’entité rap français. Chaque album sélectionné bénéficie d’une présentation qui rentre dans le détail, et même si l’on peut toujours chipoter sur l’absence de tel ou tel disque, ça reste une sélection suffisamment large pour contenter la plupart. Gros bemol cependant : vu qu'il s'agit d'un bouquin, le léger zozotement de son auteur n'a pas été retranscrit à l'écrit, et ça c'est vraiment dommage.

Recueil d'interviews

Combat rap II : 20 ans de rap français

Combat rap II : 20 ans de rap français
Combat rap II : 20 ans de rap français

Les ovnis du rap

Les ovnis du rap
Les ovnis du rap

Antoine Laurent, journaliste bien connu des lecteurs du site Surl qu'il a cofondé, et désormais chez Yard, a opté pour une approche différente. Ici, ce sont seulement cinq parcours qui sont mis en avant, chacun étant assez unique et apportant un éclairage différent sur le rap, son univers, son industrie et son impact. Plus précisément, l'auteur a réuni des longs entretiens avec Grems rappeur qui évolue en indé dans son propre style sans compromis, mais aussi la gogo-danseuse Félina qui s'est rapidement changée en femme d'affaires, Keny Arkana qui place l’engagement au centre de la musique, Popeye l’ingénieur du son qui a vu défilé les 3/4 du rap français en studio et Fisto, rappeur de Saint-Etienne qui n’a pas eu une expérience très heureuse en major.

Introspection

Face B

Sous la forme classique de l’entretien à rallonge, Akhenaton se raconte à Eric Mandel, revient sur son itinéraire de passionné, qui l’a fait voyager très tôt à New York et découvrir à hauteur d’hommes les bases du mouvement hiphop, les balbutiements d’IAM, sans oublier ses jeunes années dans la cité phocéenne.

Sur la tombe de ma mère

Sur la tombe de ma mère
Sur la tombe de ma mère

Dans ce premier volet de sa biographie, MC Jean Gab’1 prend la plume pour raconter toute sa vie, depuis l’enfance jusqu’à sa période carcérale en Allemagne. C’est sans conteste le plus plaisant à lire de toute la liste, puisque, aidé par le rédacteur Julien Gangnet (d’ailleurs la collaboration s’est plutôt mal finie, mais çac’est une autre histoire), le rappeur-danseur-braqueur « écrit » exactement comme il parle, on a donc pratiquement un best-of de l’argot parisien de son époque, des vannes dans tous les sens, et bien sûr, vu son parcours tragique, des moments d’émotion.

Mauvaise réputation

Même direction que juste au-dessus pour AKH, sauf que là, comme c’est Joey Starr, les anecdotes sont tout de suite bien plus drôles. Le bonhomme sait se livrer sans complexe et, si les fans ne découvriront pas vraiment une nouvelle facette du personnage, les témoignages du rappeur sont suffisamment bien rythmés pour que l’on ne s’ennuie pas.

Plus récemment, Soprano et Maître Gim’s ont également sorti leur biographie, Mélancolique Anonyme pour le premier et Vise le soleil pour le second (parce que viser la lune, c’était déjà pris par Amel Bent). L’un comme l’autre reviennent en détails sur leur enfance/jeunesse difficile et leurs premiers contacts avec la musique qui les a sauvés d’un avenir incertain, ou un truc comme ça.

Photos

Mouvement

Mouvement
Mouvement

Mouvement est avant tout basé sur le travail du photographe japonais Yoshi Omori, qui arrive à Paris en 1984. Le point de vue est donc celui d’un œil vierge qui découvre en direct tout un mouvement auquel rien ne l’avait préparé, avec toute la curiosité (l’émerveillement?) qui va avec. Mais surtout, la valeur d’archives fonctionne à plein : on retrouve avec plaisir des images des premiers graffitis de Stalingrad, des soirées du Globo et évidemment des versions juvéniles de Rockin’Squat, Solaar, NTM, Stomy Bugzy et tant d’autres.

Le visage du rap

Le visage du rap
Le visage du rap

Projet lancé par le photographe David Delaplace, le livre Les Visages du rap lui a pris beaucoup, beaucoup de temps pour voir le jour mais ça valait le coup. Son but un peu fou était simplement de capturer l’intégralité de la scène rap de noter beau pays, en travaillant à mort l’esthétique, puisque pour le coup ce ne sont pas des photos d’archives ou prises sur le vif mais issues de shootings spécialement organisés (enfin, dans la mesure du possible) pour l’occasion. C’est donc à l’arrivée un bien bel objet quasi-complet même si son auteur a souvent avoué ne pas avoir pu mettre la main sur certains artistes, par souci de timing. L’autre mauvais point c’est qu’il n’a pas jugé utile d’offrir un exemplaire à l’équipe de l’After Rap, et ça c’est dégueulasse.

BD ?

Ce n'est pas encore tout à fait le registre le plus répandu mais on compte déjà au moins deux bandes-dessinées qui sont totalement centrées sur le rap français. Enfin, pour être plus précis, sur un rappeur en particulier : Alkpote. En effet le duo Wild Sketch a signé Les Incroyables Aventures de John Hash. Pour les connaisseurs, Wild Sketch ont dessiné depuis maintenant pas mal de temps des visuels pour certains rappeurs français ; ces derniers temps on les retrouve notamment pas mal autour des sorties du label indé Le Gouffre. Et dans une autre BD sobrement intitulée Le Pilote, c’est l’histoire de l’album Ténébreuse Musique qui est revisitée par son auteur, le bien nommé Singe Mongol.