MENU
Accueil
"Les Bosquets" : JR fait danser les ballerines dans les cités
Écouter le direct
"Les Bosquets" : JR fait danser les ballerines dans les cités
"Les Bosquets" : JR fait danser les ballerines dans les cités ©Radio France

"Les Bosquets" : JR fait danser les ballerines dans les cités

Dix ans après les émeutes dans les banlieues, le street artist français JR présente son moyen-métrage "Les Bosquets" au festival de films indépendants Tribeca à New-York. Au générique : le New York City Ballet, Pharrell Williams, Woodkid mais aussi des habitants de Clichy-Montfermeil.

Une ballerine en tutu fait des pointes devant une barre d'immeuble... L'affiche du film de JR, Les Bosquets résume bien le projet du street artist, connu pour ses portraits XXL affichés sur les murs des villes du monde entier:

Montrer comment le désir d'exister dans ces quartiers peut combattre la précarité et créer du beau là où on ne l'attend plus .

Le moyen métrage de 17 minutes sera présenté le 26 avril au festival de films indépendants de Tribeca à New-York. Il se propose de revenir surles émeutes de banlieues de 2005 , et bouscule les codes en invitant les danseurs du New York City Ballet sur le bitume de Clichy-Montfermeil.

Ce documentaire, qui mêle séquences de danse et d'archives, est une adaptation du ballet que JR avait créé en collaboration avec le New York City Ballet en 2014. Voici, en attendant la version longue, une première bande-annonce :

Raconter l'histoire d'un quartier

Entre la soliste du New York City Ballet, Lauren Lovette, les danseurs de l'opéra de Paris, le breakdancer Lil Buck et côté musique, la pop star Pharrell Williams, le réalisateur et musicien français Woodkid et le compositeur Hans Zimmer, il y a du beau monde au générique des Bosquets ! Mais le film fait aussi la part-belle aux habitants de Seine-Saint-Denis, et plus particulièrement à Ladj Ly, fondateur du collectif vidéaste Kourtrajme.

Ce vidéaste amateur qui avait filmé les émeutes de l'intérieur, cultive aussi une amitié vieille de quinze ans avec JR . Les Bosquets raconte non seulement cette amitié, mais aussi l'histoire d'un quartier en mutation à travers dix ans d'archives. Ladj Ly explique au Parisien :

Ce film, c'est tout notre travail en banlieue, la fin d'une ère aussi, celle de la cité, mais on continue de donner la parole aux minorités

JR  avait déjà réalisé un premier documentaire en 2010, Women Are Heroes , qui avait été présenté au festival de Cannes 2010  dans la catégorie Caméra d'Or.

Crédit photo: Instagram/JR.