MENU
Accueil
La contraception devient gratuite pour toutes les femmes de moins de 25 ans
Écouter le direct
Plaquettes de pilules contraceptives (PHILIPPE HUGUEN)
Plaquettes de pilules contraceptives (PHILIPPE HUGUEN) ©AFP

La contraception devient gratuite pour toutes les femmes de moins de 25 ans

Olivier Véran a annoncé ce vendredi 9 décembre la mise en place de la gratuité sur les contraceptifs pour les moins de 25 ans.

Vendredi 9 septembre 2021, alors qu’Olivier Véran était invité dans l'émission Les Quatre vérités sur France 2, ce dernier a annoncé que les contraceptifs seraient désormais disponibles gratuitement pour les femmes de moins de 25 ans. 

Le coût, principal frein à la contraception

Pour justifier cette décision, le Ministre de la santé s’est appuyé sur le fait que les femmes françaises utilisent de moins en moins de contraception. Si certains parlent de génération "anti-pilule", pour Olivier Véran, l’explication est surtout financière. 

"Il y a un recul de la contraception chez un certain nombre de jeunes femmes, et le premier motif, c'est le renoncement pour raisons financières__. C'est insupportable."

En effet, bien que différents moyens de contraception sont aujourd’hui pris en charge par la sécurité sociale, leur coût dissuadent tout de même beaucoup de femmes. En 2020, le gouvernement avait déjà élargi la gratuité à toutes les mineures (avant cela, seules les mineures entre 15 et 18 ans étaient remboursées). 

Actuellement, la diversité des traitements contraceptifs à l'origine d’une grande variation de leurs prix : de 3 à 10 euros pour un mois de pilule, contre 15 euros environ pour des anneaux vaginaux. Cette nouvelle décision, dont le but, à terme, est de faire baisser le taux d’IVG, sera mise en place le 1er janvier 2022 pour un coût d’environ 21 millions d’euros.

De fait, les femmes françaises se désintéressent des moyens de contraception, mais pas seulement pour des raisons financières : même si le prix est un des critères principaux d’abandon, les effets secondaires et la complexité du parcours médical en sont d’autres. 

Si cette annonce d'Olivier Véran va sans doute permettre à des milliers de jeunes femmes de se protéger, on attend encore des avancées scientifiques sur la pilule masculine, qui pourrait répondre à de nombreux autres freins en révolutionnant nos habitudes.