MENU
Accueil
Hip Hop Games, un battle pas comme les autres
Écouter le direct
Hip Hop Games ( Photo: Julie Cherki )
Hip Hop Games ( Photo: Julie Cherki )

Hip Hop Games, un battle pas comme les autres

Danser avec une danseuse classique, un mime, une chaise ou sur une playlist variée.. Les épreuves des Jeux du Hip Hop mettent le danseur en difficulté pour le plus grand plaisir du public.

Dimanche 25 octobre à l’Espace Albert Camus à Bron a eu lieu la 10 eme édition du Hip Hop Games comme point final de la 14ème édition du festival de danse Karavel et comme chaque année l’événement affichait sold out. Les danseurs sont invités en équipe pour affronter des épreuves : danser sur une playlist variée, danser avec des accessoires, danser en duo avec un mime ou une danseuse classique et la nouveauté l’épreuve Debattle (comme notre émission sur Mouv' tous les soirs à 19h) c’est à dire danser sur des onomatopées scandées par le dj/ producteur Tismé et le rappeur Philémon. Autant de contraintes qui mettent le danseur à rude épreuve. Des jeux de la danse qui donnent des situations drôles et parfois émouvantes. La magie des jeux opère !

Mourad Merzouki, l’organisateur de Karavel est un adepte des fusions dansées, pour lui accueillir et soutenir Hip Hop Games est essentiel : "Hip hop Games est une belle manière d’aborder les battles, il y a la compétition et la touche artistique. On est à la fois dans le spectaculaire mais aussi dans la recherche, la créativité. Le danseur est bousculé, il sort de sa zone de confort__. Si demain le danseur se retrouve dans une audition pour un metteur en scène, un chorégraphe hip hop ou contemporain, il sera prêt à l’improvisation et il va grandir ses chances de se faire repérer et d’intégrer un projet de création."

Hip Hop Games ( Photo: Julie Cherki )
Hip Hop Games ( Photo: Julie Cherki )

Organisé par la structure Art-Track basée à Lille et dirigée par le danseur et chorégraphe Romuald aka Romss, Hip Hop Games est devenu un événement incontournable de la danse Hip Hop. Membre du R.A.F Crew, Romss a été champion du monde de break à Las Vegas en 2009, il a également dansé pour le Cirque du Soleil et avec les plus grands chorégraphes Farid Berki mais aussi Pietragalla.  "Je voulais faire un événement qui mêle l’underground et la création__. En plus des 5 ou 6 épreuves de contraintes, chaque compagnie présente son projet de création. Pour le public et le jury ça leur permet de voir un projet écrit et le potentiel de chaque membre de l’équipe".

Pas de finale internationale cette année, l’occasion de découvrir des compagnies 100% françaises : Diving Leaf de Saint Etienne, Benthé de Paris, 100 Blazes de Lyon, B21 de Saint Etienne. Ils étaient tous accompagnés sur la scène du battle par Tismé, Philemon et  Romss 

Hip Hop Games ( Photo: Gilles Aguilar )
Hip Hop Games ( Photo: Gilles Aguilar )

Hip Hop Games est plus qu’un spectacle réjouissant, c’est aussi un tremplin pour les compagnies en manque de financement et d’aide à la création. Dans l’ombre, Romss fait un travail considérable pour aider les jeunes compagnies Hip Hop : "J’ai monté ma structure, on est 5 à temps plein et on accompagne 17 artistes en tant que producteur, diffuseur, on fait aussi du développement, de l’accompagnement et organisation d’événements. Ma passion maintenant je la retrouve à développer d’autres personnes."

A titre d’exemple Marion Motin la chorégraphe de certains clips de Stromae, et Christine and The Queens a commencé par le Hip Hop Games qu’elle a remporté en 2012. Une victoire qui lui a permis de tourner avec sa compagnie les Swaggers. On espère le même destin pour Diving Leaf, sacré cette année : "Je suis trop content, c’est un battle que j’avais envie de gagner depuis un moment. On vient de remporter un prix de 8000 euros, une tournée de 4 dates, de nombreux partenaires et avec ça on va pouvoir lancer notre première pièce qui s’appelle Fleur, j’ai hâte de la voir sur scène.__" souligne Evan le chorégraphe lauréat prêt maintenant à se lancer dans le monde de la création et des théâtres.