MENU
Accueil
Donald Trump aimerait défier Joe Biden sur un ring de boxe
Écouter le direct
D. Trump à un speech pendant sa campagne (A. Caballero-Reynolds) / J. Biden à une conférence de presse (K. Nishimura)
D. Trump à un speech pendant sa campagne (A. Caballero-Reynolds) / J. Biden à une conférence de presse (K. Nishimura) ©Getty

Donald Trump aimerait défier Joe Biden sur un ring de boxe

L’ancien président américain pense que son successeur serait K.O "en quelques secondes seulement".

On s’en souvient, Donald Trump avait eu du mal à avaler sa défaite contre Joe Biden. Etant donné la taille de l’égo du président sortant, on s’attendait à ce qu’il garde une petite rancœur contre son successeur. Mais Trump sait dépasser nos attentes : ce jeudi 9 septembre 2021, il a déclaré que s’il pouvait combattre quelqu’un sur un ring de boxe, il choisirait Joe Biden.

Pendant que les Etats-Unis de Biden sont en pleine crise politique internationale au sujet de l’Afghanistan, Donald Trump profite de sa retraite. Alors qu’il assistait en Floride à une conférence de presse au sujet du combat de boxe d’Evander Holyfield contre Vitor Belfort, Trump a été mis face à une question qui a semblé lui plaire : "si vous deviez vous battre contre quelqu’un samedi soir, qui choisiriez-vous ?".

Donald Trump toujours aussi cash

Provocateur, l’ancien chef de l’Etat n’a pas beaucoup hésité. "Je pense que mon combat le plus facile serait probablement Joe Biden parce que je pense qu’il tomberait très, très rapidement", a-t-il déclaré, ajoutant sans filtre :  "je pense que Biden tomberait dans les premières secondes". Un adversaire choisi pour sa faiblesse physique, donc, à en croire l’ancien président.

Ce n’est pas la première fois que Trump attaque son ancien adversaire de campagne sur sa santé physique : la virilité est une thématique sur laquelle celui-ci aime surfer. Mais Donald Trump le reconnaît lui-même "de toutes les personnes au monde, c’est probablement celle que j’aimerais le plus combattre", a-t-il répété au cas où une ambiguïté flotterait dans certains esprits.

Les deux politiques sont loin de la réconciliation, et même de la politesse réciproque. Ceci dit, il serait étonnant que Joe Biden prenne le temps de répondre à ces provocations, qui sont sans doute un détail dans un emploi du temps plus que chargé.