MENU
Accueil
Corto Maltese à la recherche de Jack London
Écouter le direct
Corto Maltese à la recherche de Jack London
Corto Maltese à la recherche de Jack London ©Radio France

Corto Maltese à la recherche de Jack London

On en sait davantage sur le nouvel album de Corto Maltese, première aventure inédite depuis la mort de son créateur Hugo Pratt. La nouvelle équipe d'auteurs a choisi de placer son intrigue en 1915.

Elle s'intitulera donc Sous le soleil de minuit . Cette nouvelle aventure de Corto Maltese  (à paraître le 9 octobre prochain) sera forcément un événement, marquant le retour d'un héros populaire, invisible depuis plus de vingt ans (Hugo Pratt, son créateur, est mort en 1995), mais aussi l'arrivée de Juan Diaz Canales (le scénariste de l'épatant Blacksad ) aux commandes d'une nouvelle BD.

L'Espagnol a choisi de s'emparer du marin britannique dans ses jeunes années. Cet album le suivra en 1915 (après La Ballade de la mer salée ), alors qu'il n'a que 28 ans. Posté dans le Grand Nord, côtoyant Raspoutine, il va partir à la recherche de l'écrivain Jack London. Dominique Petitfaux, biographe d'Hugo Pratt, assure au Figaro  avoir vu les huit premières planches : "Elles sont splendides. C'est très délicat, ce que font les repreneurs. Très classique aussi."

Couverture de "La ballade de la mer salée", d'Hugo Pratt © Casterman, 1975 (détail)
Couverture de "La ballade de la mer salée", d'Hugo Pratt © Casterman, 1975 (détail) ©Radio France

Vincent Petit, l'éditeur qui pilote le projet chez Casterman, ajoute au quotidien suisse Le Matin  que le dessinateur Ruben Pellejero a eu beaucoup de mal à s'éloigner du style d'Hugo Pratt. "Au départ, il était un peu trop respectueux, mais au fil des planches, je sens qu'il a maintenant son propre Corto. Je pense même qu'on peut faire mieux que Pratt."

Il révèle seulement que l'histoire sera plus concrète que certains albums oniriques de la série originale. Une vraie aventure, loin de , pour "faire redécouvrir Corto Maltese à une nouvelle génération de lecteurs" . Casterman table sur une belle réussite commerciale avec 150.000 exemplaires imprimés dès la sortie, soit presque autant que le dernier Zep (Happy Parents , 220.000 exemplaires vendus chez Glénat).

Toute l'actu de la bande dessinée sur Mouv', c'est par ici.

Image de couverture : visuel pourSous le soleil de minuit , de R.Pellejero et J.D.Canales © Casterman, 2015