MENU
Accueil
Banksy revendique une nouvelle oeuvre... sur le mur d'une prison
Écouter le direct
Pour sa nouvelle oeuvre, Banksy a peint un prisonnier s'échappant de la prison de Reading, en Angleterre. (photo : BEN STANSALL)
Pour sa nouvelle oeuvre, Banksy a peint un prisonnier s'échappant de la prison de Reading, en Angleterre. (photo : BEN STANSALL) ©AFP

Banksy revendique une nouvelle oeuvre... sur le mur d'une prison

Jeudi 4 mars, l’artiste le plus secret du monde, véritable énigme à lui seul, a revendiqué la paternité d’une nouvelle fresque via son compte Instagram.

Au petit matin du 1er mars, une peinture au style caractéristique de Banksy a été découverte sur un mur d’enceinte de la prison de Reading, située à 70 kilomètres à l’ouest de Londres. Un prisonnier peint à la bombe est en train de descendre en rappel un des murs d'enceinte de la prison à l’aide d’une succession de draps blancs liés les uns aux autres. Au bout de cette corde se trouve une feuille blanche coincée dans une machine à écrire. 

Dès son apparition, l’oeuvre a rapidement suscité la curiosité. S’agit-il là d’un original de Banksy ou d’une simple imitation ? Badauds et admirateurs se sont agglutinés devant la prison et les théories ont fusé sur la toile. 

Le suspens touche à sa fin

Finalement, le 4 mars, Banksy publie une vidéo sur son compte Instagram et revendique l'oeuvre. Une vidéo d’un peu moins de 3 minutes introduite par le mythique Bob Ross, peintre et présentateur pendant 11 ans de The Joy of Painting. Un show américain qui sent bon la fin des années 1980 et choisit par Banksy spécialement pour son ton pédagogique. Dans son émission, Ross donnait des conseils et explications pour apprendre à peindre. "Vous avez votre matériel ? Prêts pour réaliser vos plus belles toiles avec moi ?" demande l’animateur. C’est à ce moment qu’apparait Bansky, bombes de peinture et pochoirs à la main. Le street artiste commence alors son graffiti tandis que la voix douce et grave de Bob Ross continue d’accompagner ses mouvements. 

Prison glauque et hommage à Oscar Wilde

L’oeuvre intitulée "Create Escape" est un hommage revendiqué à Oscar Wilde. Le poète et écrivain britannique avait été emprisonné et condamné aux travaux forcés dans la prison de Reading pendant 2 ans, entre 1895 et 1897, après avoir révélé son homosexualité. Enfermé 23 heures sur 24, il ne pouvait même pas écrire librement. 

"Create Escape" est également un jeu de mot en référence au livre de Paul Brickhill, The Great Escape, La Grande Évasion en français. Le récit avait ensuite été adapté en film au début des années 1960 avec l’iconique Steve McQueen dans le rôle principal. 

Enfin, peindre sur ce mur n’est pas qu’un hommage à l’un des plus grands écrivains de l’Histoire, c’est aussi un engagement politique. Cette lugubre prison n’accueille plus de bagnard depuis 2013 et le ministère britannique de la Justice, propriétaire des murs, devrait se prononcer sous peu quant à savoir s’il la transforme ou non en lieu culturel. Nul doute qu’avec un de ses orignaux gravé sur ces murs, Banksy a fait de ce lieu un futur foyer d’arts.