MENU
Accueil
Vestiaires, la série qui rit du handicap se met à l’heure Paralympique
Écouter le direct
Vestiaires, la série qui rit du handicap se met à l’heure Paralympique
Vestiaires, la série qui rit du handicap se met à l’heure Paralympique ©Radio France

Vestiaires, la série qui rit du handicap se met à l’heure Paralympique

La série Vestiaires, qui raconte avec humour le quotidien de nageurs handicapés, revient pour une nouvelle saison ce lundi. Les Jeux Paralympiques de Rio seront au coeur des douze premiers épisodes.

D’habitude, Vestiaires est diffusé à partir de mi-novembre. Cette année, Ludo, Romy, Caro et les autres reviennent dès ce lundi, car c’est le début des Jeux Paralympiques. L’occasion idéale pour parler comme toujours du handicap chez les sportifs, mais surtout de remédier avec humour au manque de visibilité de leurs Jeux.

D’autant que la moitié des personnages récurrents de la série sont des nageurs professionnels, habitués des compétitions. Parmi eux, il y a Théo Curin, 15 ans, sélectionné pour les Jeux Paralympiques.

  

Vestiaires Libérés, l’histoire revisitée par les handicapés

En plus des épisodes télés, la série Vestiaires Libérés revient sur le web ce lundi avec un premier épisode consacré à la création du drapeau des Jeux Olympiques par Pierre de Coubertin : et si l'idée des anneaux lui était venue grâce à un fauteuil roulant ?

vestiaires paras réduit
vestiaires paras réduit ©Radio France

Pour Fabrice Chanut, créateur de la série et lui-même plusieurs fois champion et vice champion de France du 100 mètres brasse dans la catégorie des nageurs ayant un handicap ou une amputation de membre, l’objectif c’est de dédramatiser le handicap, notamment auprès des jeunes.

Le concept de Vestiaires Libérés, c’est “de jouer plutôt sur le côté grain de sable (...) C’est l’histoire de France vue en décalé, du point de vue des handicapés. On a imaginé que derrière chaque grand homme de l’histoire, chaque découverte, il y a en fait une personne handicapée.

Crédits photos : chaine Youtube de la série VestiairesMorgane Heuclin-Reffait