MENU
Accueil
"Validé" : que va-t-il se passer dans la saison 2 ?
Écouter le direct
Validé (photo : Canal+)
Validé (photo : Canal+)

"Validé" : que va-t-il se passer dans la saison 2 ?

On fait un point sur tout ce qui pourrait se passer pour la deuxième saison de "Validé", qui vient tout juste d'être officialisée par Canal+.

ATTENTION SPOILERS ! 

Le succès assez phénoménal de Validé, sorti le 20 mars dernier sur Canal Plus et déjà visionné plus de 15 millions de fois, a logiquement permis à Franck Gastambide et son équipe de signer pour une deuxième saison, actuellement en cours d’écriture. Si les conditions le permettent, le tournage devrait se dérouler cet été, et quelques indices ont déjà été dévoilés par le créateur de la série : “Il y a des guests très prestigieux qui ont donné leur accord verbal pour être dans cette série. Il va y avoir l’arrivée d’un nouveau personnage très fort et une thématique dans l’air du temps". 

Intrigant, donc, d’autant que Validé va devoir se reconstruire sans son personnage principal, Apash (Hatik), tué à la fin de la saison 1. La dynamique autour de son trio avec William et Brahim a été l’un des principaux ressorts de la série jusqu’ici, permettant d’établir un équilibre essentiel entre humour et moments plus sérieux. On se pose donc logiquement beaucoup de questions sur la suite de l’intrigue, l’occasion d’émettre un certain nombre d’hypothèses. 

La mort d’Apash était un coup marketing

On l’a vu tout au long de la première saison : les maisons de disques ne sont clairement pas là pour faire du social avec les artistes. Malgré des hauts et des bas qui ont fait le sel de l’intrigue, Apash a connu un début de carrière assez spectaculaire, et pouvait difficilement viser plus haut. Avant le fameux concert de l’épisode 10, Inès (Sabrina Ouazani) lui propose un plan “à la Tupac” : faire croire à sa mort, aller vivre à l’étranger après s’être rasé le crâne, et capitaliser sur quelques dizaines d’albums posthumes. Pas convaincu à la base, Apash cède finalement face aux arguments de Brahim, qui lui explique qu’il pourra copier-coller les tendances avec six mois de retard et passer pour un avant-gardiste génial -puisque tout le monde croira qu’il aura enregistré avant sa mort. 

Mastar et Karnage finissent dans l’Octogone

Karnage, le Némésis de ces dix premiers épisodes, vu par Mastar comme une solution pour contrer Apash, s’est vite révélé un problème ingérable. On peut aisément imaginer que la simple mésentente dégénère pour devenir un véritable beef, d’autant que Mastar pourrait profiter du meurtre sur le thème “Apash était mon ami, on avait tellement de beaux projets ensemble”. La propension de la série à vouloir faire référence à certaines scènes réelles du rap français a pu irriter certains lors du visionnage de la saison 1, on craint donc que le beef Booba/Kaaris, déjà rejoué à travers l’embrouille Apash/Mastar au téléphone chez Hanouna, se retrouve transposé dans l’Octogone. Ceci dit, ce serait le seul moyen de voir ce fameux combat, et de miser sur l’expérience de Mastar face à la barbarie de Karnage. 

La guerre du streaming

Franck Gastambide a annoncé “une thématique dans l’air du temps” pour la saison 2, ce qui peut vouloir dire énormément de choses, comme par exemple la grande question de l’achat de streams. Évoquée dans la saison 1, elle pourrait devenir un élément essentiel de l’intrigue dans la suite, avec énormément de variantes possibles. Visite d’une ferme à streams par un jeune rappeur qui découvre les rouages de l’industrie, achat de millions de vues par une maison de disques ou un manager, carrière montée de toutes pièces sur des chiffres-fantômes : les possibilités sont nombreuses, et pourraient constituer une base concrète pour une nouvelle intrigue. 

Le soulèvement des rappeurs masqués

Les rappeurs masqués ont le vent en poupe en ce moment (Kekra, Kalash Criminel, Empty7), d’autant que se couvrir le visage est plutôt tendance ces derniers temps. La série pourrait donc jouer sur la double-vie de ces artistes, superstars quand ils portent la cagoule, et anonymes complets le reste du temps. Bon nombre de rebondissements sont possibles, on pourrait découvrir l’identité réelle du rappeur au dernier moment, jouer sur les quiproquo avec un personnage à la Brahim, ou encore miser sur un rappeur hyper-hardcore sous sa cagoule mais extrêmement sage dans la vie réelle. 

Rap and Furious

Franck Gastambide a réussi à nous feinter en centrant sa série sur le rap, mais son instinct de fan de courses-poursuites a repris le dessus le temps d’un épisode : celui où Apash tourne un clip en explosant toutes les limitations de vitesse sur un périph fermé. La scène ayant plutôt bien fonctionné, on imagine sans trop de mal la série prendre un tournant dans la deuxième saison en s’inspirant directement de Fast and Furious. En plus, les personnages pourront placer pas mal de références auto-moto dans leurs dialogues : Rohff qui zigzague à 180 km/h ou plus sur le périph dans le clip de Pour Ceux, Fianso qui bloque l’autoroute, Jul qui débarque en Y sur scène, ou les motos de DMX, Meek Mill et Kanye West si on pioche côté US. 

Le prequel 

Très commun au cinéma, le concept de préquel a plus de mal à s’imposer dans le monde des séries. Breaking Bad a pourtant su enrichir de la plus belle des façons son univers avec Better Call Saul, tandis que les cycles qui précèdent Game of Thrones et Le Seigneur des Anneaux devraient être les gros blockbusters des prochaines années. Validé pourrait aussi y avoir droit, afin de découvrir un peu la jeunesse et le début de carrière de Mastar. Présenté comme un vétéran qui règne sur le game depuis quinze ou vingt ans, on serait donc curieux de comprendre comment il a percé, comment il a consolidé sa place, et quels ont été ses relations avec les autres têtes d’affiche. 

Validead 

The Walking Dead s’éternise sans réussir à se renouveler, Black Summer a loupé le coche, Z-Nation n’a pas forcément trouvé son public, et ces dernières années la seule bonne série de zombies depuis Dead Set nous est venue de Corée du Sud, avec Kingdom. Franck Gastambide pourrait donc faire d’une pierre-deux-coups en ressuscitant le personnage d’Apache pour faire plaisir aux fans, et en le transformant en patient zéro d’un nouveau virus prêt à ravager la population. Difficile de trouver une place pour le rap dans cette hypothétique saison post-apocalyptique, mais beaucoup plus d’intérêt à voir des guests comme Ninho ou Pascal Cefran maquillés en zombies mangeurs de chair humaine.