MENU
Accueil
"Chernobyl" : le tourisme nucléaire explose depuis la diffusion de la série de HBO
Écouter le direct
La série de HBO booste la tendance du tourisme macabre, aussi appelé thanatourisme, en Ukraine.
La série de HBO booste la tendance du tourisme macabre, aussi appelé thanatourisme, en Ukraine.

"Chernobyl" : le tourisme nucléaire explose depuis la diffusion de la série de HBO

La zone sinistrée, ouverte aux visiteurs depuis 2010, a vu sa fréquentation augmenter de 40% en un peu moins d'un mois.

La série Chernobyl ne s'est pas simplement contentée de devenir la mieux notée de tous les temps, devant Breaking Bad et Game of Thrones. Elle est aussi à l'origine d'autres répercussions pour le moins surprenantes ...

Depuis la diffusion du premier épisode en mai, la fréquentation touristique de la région ukrainienne a explosé . Le nombre de réservations y a bondi de 40 %, d'après les tour-opérateurs contactés par Le Figaro.

Une visite pas spécialement reposante

Le pays a ouvert les portes du célèbre no man's land aux visiteurs depuis 2010. Chaque année, près de 30 000 curieux y foulent son sol irradié.

Pour se rendre sur les lieux de la catastrophe nucléaire du 26 avril 1986, les motivés doivent d'abord obtenir une autorisation auprès de l'administration ukrainienne et être accompagnés avant d'embarquer dans le bus au départ de Kiev. Après 2 h 30 de trajet, les touristes signent une décharge en cas de contamination et s'équipent de respirateurs et de compteurs Geiger pour contrôler eux-mêmes la radioactivité ambiante. 

Pas très rassurant ... même si l'Ukraine insiste sur le fait que les zones touchées ne présentent plus de danger d'irradiation. C'est en tout cas le risque à prendre si l'on souhaite observer les stigmates de la catastrophe, approcher les abords de la centrale et arpenter les rues désertes de la ville-fantôme de Pripiat.

L'info Mouv' en + : la série est tournée... en Lituanie.