MENU
Accueil
Dragon Ball Super : Broly arrive enfin au cinéma en France !
Écouter le direct
Dragon Ball Super : Broly sort au cinéma le 13 mars en France

Dragon Ball Super : Broly arrive enfin au cinéma en France !

Le 20ème film de l'univers de San Goku sort le 13 mars en France. Au Japon (où il est déjà sorti en décembre dernier), il s'est classé numéro 1 dès son lancement. Que vaut-il ? Mouv' a vu le film en avant-première.

L'histoire commence sur la planète des Saiyans et met en scène l'atmosphère pesante qui y règne pour ce peuple de guerriers habitués à coloniser les autres planètes pour les revendre. En effet, ils sont sous la coupe du Roi Cold qui va déléguer la gestion du royaume à son fils Freezer. Ce dernier est bien conscient que les Saiyans sont soumis mais que ça ne durera pas éternellement et que l’ego de ce peuple vaillant peut resurgir à n'importe quel moment... C'est pour cette raison qu'il décide de détruire purement et simplement leur planète. Entre-temps le royaume s'apprête à voir la naissance de Végéta au potentiel incroyable et à celle de Broly au potentiel encore plus phénoménale. Par jalousie, le père de Végéta va exiler le fils de Broly sur une autre planète ce qui va créer la rancœur de son père, le guerrier Paragus qui va élever son fils dans une quête de vengeance... On ne vous en dit pas plus !

Le décor est planté et plutôt bien amené ce qui laisse beaucoup de liberté pour la suite du scénario. Le film a réussi à rendre les personnages sympathiques et attachants tout en gardant le charme de la confrontation et de l'antagonisme lors des combats. On apprend à découvrir Broly et son histoire sur cette nouvelle planète, ce qui permet de mieux le cerner et le comprendre.

L'animation au top

D'un point de vue graphique, Toei Animation tape très fort avec une animation dynamique et très bien réussie. Les combats sont attrayants, avec beaucoup de changement de rythme et une montée en intensité croissante. On a le droit à des combats titanesques entre San Goku, Végéta & Broly. Les combats tiennent leurs promesses en termes de spectacle, même si à aucun moment le sort des personnages nous stresse au vu de la puissance affichée des protagonistes. Freezer n'entre pas dans le cercle de la bagarre dans le film, ce qui peut en frustrer certains. Dans cet opus, il va plus se contenter d'un rôle de superviseur. Le film a mis en place l'intrigue et a lancé les premières hostilités. Il y aura très certainement une suite après une fin assez ouverte. Conclusion : pour nous, c'est validé !

L'info Mouv' en + : En 1989, Ségolène Royal s'est montrée critique envers la violence des mangas et souhaitait en interdire la diffusion en France... 30 ans plus tard, l'ex-ministre n'aura pas eu raison des mangas puisque le succès est planétaire... y compris en France.