MENU
Accueil
"Ozark" : "Illmatic" de Nas en bande-son d'un épisode entier de la dernière saison
Écouter le direct
Wendy Byrde et Martin "Marty" Byrde dans la série "Ozark" - (Photo : Netflix)
Wendy Byrde et Martin "Marty" Byrde dans la série "Ozark" - (Photo : Netflix)

"Ozark" : "Illmatic" de Nas en bande-son d'un épisode entier de la dernière saison

Le premier épisode de l'ultime partie d'"Ozark" est rythmé par les classiques de Nas dans "Illmatic".

Ozark vient de livrer la seconde partie de sa saison finale pour ses nombreux fans hypés comme jamais, même si sans doute un peu tristes d'en finir avec cette série monumentale.

Ozark de retour dans les années 90

Il y a une chose qui a fait partie intégrante d'Ozark, depuis le début de la série il y a cinq ans : sa bande-son. Et si la musique était un élément moteur de la narration des trois premières saisons d'Ozark, il en a été de même pour la dernière saison. Mais cette fois-ci, un album entier a été utilisé comme fil conducteur pour le premier épisode de la seconde partie de cette saison finale, et cet album est le classique Illmatic de Nas.

Lorsqu'il a été demandé à Chris Mundy, le showrunner d'"Ozark", pourquoi il avait choisi cet album en particulier pour encadrer tout cet épisode de la saison 4, il a répondu qu'il voulait que ce soit comme une transe. "Je voulais que ce soit profond dans la tête de Ruth. Je voulais utiliser ce disque, que j'adore, comme sa façon de ne pas sortir de l'instant présent", a déclaré Mundy dans une interview accordée à Men's Health.

Mundy a également parlé du fait qu'ils ont dû travailler dur pour obtenir les chansons qu'ils voulaient. "Il s'agissait simplement d'essayer de les faire valider, ce qui est parfois difficile avec le hip-hop des années 90. Parce que tous les échantillons n'étaient pas toujours autorisés".

Des morceaux d'Illmatic ont déjà été utilisés dans un grand nombre de projets cinématographiques et télévisés, notamment "Antwone Fisher" de Denzel Washington et "The Wackness" de Jonathan Levine, mais il est rare que la musique du rappeur soit aussi bien intégrée que dans "Ozark". On vous laisse imaginer ce qu'a dû être la facture des droits musicaux... En tout cas, ça permettra sans doute aux plus jeunes de découvrir cet classique ultime du rap US.