MENU
Accueil
Le casting des Gardiens de la Galaxie 3 exige le retour de son réalisateur viré par Disney
Écouter le direct
©Radio France

Le casting des Gardiens de la Galaxie 3 exige le retour de son réalisateur viré par Disney

La réalisation du troisième volet est prévue pour 2020

Plus de 10 jours se sont écoulés depuis le renvoi par Disney de James Gunn, réalisateur de la saga Les Gardiens de la Galaxie .En cause, des anciens tweets  dans lesquels le réalisateur et scénariste se laissaient aller à quelques blagues de mauvais goût  sur des sujets sensibles, tels que le viol , et la pédophilie . Des messages postés entre 2008 et 2011, semblables à celui-ci : «la meilleure chose quand on est violé est que quand le viol est terminé, ça fait du bien de ne plus être violé ! »

Suite à la polémique, la réaction de Disney , maison mère de Marvel, ne s’est pas fait attendre . Alan Horn, le patron de Walt Disney Studio, a expliqué dans un communiqué :

> « Les propos tenus sur le compte Twitter de James et son comportement sont indéfendables et incompatibles avec les valeurs de notre studio, nous avons mis fin à notre relation professionnelle avec lui »

> Les a nciens tweets  du réalisateur ont été déterrés par des personnalités de droite et d'extrême droite . Parmi eux, on retrouve par exemple Mike Cernovich , théoricien du complot, proche de la droite radicale américaine.

> Et si {% embed twitter 1020154776539967489 %}

> où il explique, entre autres, qu'il se voyait «comme un provocateur, faisant des films et racontant des blagues outrancières et taboues »  , la position de Disney, elle, n'a pas bougée d'un iota. Poussant le casting des Gardiens de la Galaxie  à se positionner en faveur du scénariste, dans une lettre ouverte publiée sur les réseaux sociaux.

> {% embed twitter 1023972129870503937 %}

> Il y est notamment écrit :

> « Nous soutenons James Gunn. Nous avons tous été choqués par son brutal renvoi la semaine dernière et avons décidé intentionnellement d'attendre ces dix jours pour répondre afin de réfléchir, prier, écouter et discuter »

> « Nous ne sommes pas là pour défendre ses vieilles blagues, mais plutôt pour partager notre expérience, puisque nous avons passé plusieurs années ensemble à tourner Les Gardiens de la Galaxie 1et 2. L'homme qu'il a été dans les jours après son licenciement est cohérent avec celui qu'il était pendant le tournage. Et ses excuses, d'aujoud'hui comme d'hier, viennent d'un cœur que nous connaissons, en qui nous avons confiance et que nous aimons.»

> Une lettre qui vient se joindre aux quelque 350 000 signataires de la pétition   enjoignant Disney à réembaucher James Gunn. Il faut dire que l'enjeu est crucial. L'avenir du troisième volet de la saga (prévue en 2020) est en suspens. Bien que Gunn n'ait jamais formellement été confirmé comme réalisateur du prochain film.

Crédit photo : Daniel LEAL-Olivas / AFP