MENU
Accueil
Kheiron : "Je veux surprendre le public !"
Écouter le direct
Kheiron
Kheiron

Kheiron : "Je veux surprendre le public !"

Le nouveau film de l'humoriste Brutus vs Cesar est disponible sur Amazon Prime Vidéo, pour l'occasion, nous avons rencontré Kheiron pour un entretien.

Mouv : Comment as-tu eu l'idée du film ?

Kheiron : Je voulais faire un truc différent de ce que j’avais fait. Et je voulais réhabiliter un traître, genre prendre un mec qu’on déteste et en faire un mec sympa en expliquant pourquoi il devient ce qu’il devient ensuite, que c’est pas aussi simple, qu’il y a plusieurs couches, que la vie c’est pas que les méchants et les gentils, être moins manichéen que ça. Et donc au départ, je voulais traiter Judas. Mais la période le permet pas trop parce qu’aujourd’hui tout ce qui est religion, on nous muselle un peu et les gens sont de plus en plus sensibles sur ça, donc j’ai pas voulu m’y risquer.

Je me suis dit que j’allais partir sur Jafar, que j’adore, en faisant un spin off et raconter l’histoire d’Aladin de son point de vu. Sauf que il y a eu Aladin qui est sorti, puis Alad’2, puis le Aladin de Disney donc je me suis dit que ça faisait beaucoup de Jafar déjà. J’ai encore cherché, et je me suis dit qu’il y avait Brutus, connu pour avoir tué César. Et il faut savoir que César est l’un des cinq humains, tous temps confondus, les plus connus de l’histoire. Et donc je me suis dis tiens ça peut parler à tout le monde, ça peut être intéressant, et ça remplissait les cases que je voulais cocher pour mon troisième film. 

Mais l’époque de l’empire romain c’est une période que tu aimes ?

Lorsque tu vois le film, tu sais que je maîtrise pas du tout la période, il y a pas beaucoup de recherche historique. Le but c’était vraiment de créer un univers, de s’amuser, de proposer un divertissement. J’ai pas du tout essayé d’être fidèle à la réalité. Mais c’est marrant parce qu'il y a deux choses que j’ai imaginé, en me disant que j’allais me faire insulter par les historiens, mais en fait ces deux trucs ont vraiment existé et je m’en suis rendu compte après. Hasard total ! Exemple, on a toujours entendu que Brutus avait tué César, que c’était un complot sale avec une mauvaise image. Et je me suis dit que la seule façon de le réhabiliter c’était qu’il participe au complot car César est devenu un dictateur, et qu’il le fait pour sauver le peuple. Et en fait c’est vraiment ce qu’il s’est passé, car Brutus était un mec qui voulait la démocratie en fait, et ça je le savais pas.

Quand je pars sur un film, je donne deux ans de ma vie en général,

Et c’est toi qui l’interprète, tu te sens proche du perso ou c’est une volonté de jouer dans tous tes films ?

Ça va plus loin que ça en fait parce que quand je pars sur un film, je donne deux ans de ma vie en général, entre l’écriture, la réalisation, le montage, la post-prod, la promo… Et très sincèrement, j’ai envie de jouer dans mes films. Je peux m’écrire les rôles que j’ai envie de m’écrire, ça m’amuse, j’ai envie de me voir à l’écran avec les autres comédiens et surtout j’adore jouer. Et vu que je suis assez prolifique, je me mets dans tous mes films. Et au delà de ça, ce qu’on m’a proposé jusqu’ici au cinéma, soit j’ai pas pu le faire pour des raisons d’agenda, soit c’était pas ce que j’avais envie de faire. Donc vu le peu de rôle qu’on me propose, je vais pas me priver de m’écrire mes propres rôles. 

Brutus vs. César c’est une comédie, c’est un changement radical avec tes deux autres films qui étaient plutôt sur le registre dramatique ? 

Je veux surprendre le public en fait, je veux qu’on déteste ou qu’on adore. Je veux que le public se dise “ah tiens je l’attendais pas là dedans”. Ma démarche en tant qu’artiste, c’est de proposer des choses différentes. On est pas un restaurant, je veux pas que tu viennes me voir parce que tu aimes ce plat là, et que je le fais bien. Je veux que tu viennes parce que tu sais pas ce qu’il va se passer, et que tu prennes le risque d’être surpris. C’est mon but, donc je tente de proposer des choses différentes à chaque fois. 

Quand on voit ton film, on peut pas s’empêcher de penser à Astérix et Obélix MissionCléopâtre, t’as pas peur de la comparaison ?

Je vois pas en quoi il ressemble plus à Mission Cléopâtre, qu’à d’autres films qui ont été fait dans le même genre. C’était pas volontaire, mais ça me va ! La comparaison elle est monstrueuse, en toute humilité. Alain (Chabat) est un génie, Goscinny et Uderzo aussi. Moi c’est à toute petite échelle, on a fait ce film avec un petit budget pour essayer de donner vie à une histoire folle que j’ai eu et il y a des des références et des hommages à plein de films, dont Astérix mais avec aucune volonté de lui ressembler. Typique j’ai essayé d’éviter les jeux de mot, j’ai mis que des vrais noms de romains et de gaulois. Astérix c’est très familial, moi dans mon film y’a de la tape, y’a du sang, les gaulois sont plus crades. J’ai essayé de faire autre chose. Mais je pense qu’en vérité, Astérix a tellement marché et marche encore tellement, que si tu fais une comédie avec des gaulois, on va forcément te parler d’Astérix. 

T’as un lourd casting pour ce film (Thierry Lhermitte, Gérard Darmon, Ramzy, Reem Kherici), tu as écris les rôles en pensant à eux dès le départ ?

Non, je ne pense jamais aux comédiens quand j’écris parce que si ils peuvent pas ou si ils veulent pas me rejoindre dans l’aventure, c’est trop déceptif. C’est une étape qui n'est pas nécessaire. Par contre quand j’ai fini, je commence à me projeter et je me demande qui je verrais bien. Et en vrai à part envoyer le scénario, j’ai rien fait de plus, ils ont tous accepté. 

Le contexte actuel est très compliqué pour le cinéma, ton film sort directement sur Amazon Prime Vidéo, comment tu l’as vécu ?

Je le prends comme une chance parce que le contexte est tellement particulier, et ce qui me ferait le plus de mal c’est que le film sorte au cinéma et qu’à cause du climat actuel, les gens n’y aillent pas et qu’il disparaisse après trois semaines, ça je le vivrais mal. Alors que là il est dispo sur Amazon, il est dispo plusieurs années, Amazon est hyper enthousiaste en plus. Ils m’ont prouvé qu’ils voulaient vraiment le film, car c’était pas les seuls à le vouloir. Et moi je suis fier, en vrai ils nous ont entre guillemets sauvé !

Brutus vs Cesar, dispo sur Amazon Prime Vidéo.