MENU
Accueil
"Joker" : un film trop glamour ?
Écouter le direct
Joker
Joker

"Joker" : un film trop glamour ?

Le fameux film de Todd Phillips avec Joaquin Phoenix ne sort que le 9 Octobre en France, et pourtant il fait déjà beaucoup parler.

Il est attendu comme le messie, Joker serait le film de cette fin d'année. Il y a deux semaines, il a été récompensé d’un Lion d’Or à la Mostra de Venise avec une standing ovation de 8 minutes et certains murmurent que Joaquin Phoenix pourrait rafler l'Oscar pour sa performance. 

Le film a été acclamé par la critique mais malgré ça, il crée déjà la polémique. On le sait, le Joker est un super vilain de l’univers DC Comics, crée en 1940 et c’est l’un des ennemis les plus populaires de Batman. Un personnage sadique, psychopathe et un tueur extrêmement violent. 

Seulement, certaines critiques reprochent au film de "romantiser" le personnage, de lui trouver des excuses pour ses actions macabres et d’en faire limite un méchant attachant alors que c’est un malade mental. 

Pourtant, ce n'est pas la première fois qu'on voit le personnage au cinéma. Il est apparu pour la première fois il y a 53 ans, 9 films sont sortis avec le personnage du Joker en tout avec des grands acteurs comme Jack Nickolson ou Heath Ledger. Mais aujourd’hui, c’est la première fois que le Joker n’est pas représenté comme le simple ennemi complètement dingue de Batman. 

Le film est centré sur lui, sur ses origines et son histoire. Dans le film Joker est avant tout Arthur Fleck, un comédien de stand-up raté, rejeté par la société et par son entourage. Forcément le spectateur peut avoir de l’empathie pour lui et c’est ce qui dérange certains journalistes américains. 

Selon eux, le film glamourise le Joker, le rend sympathique aux yeux du public en lui faisant presque oublier que c’est un tueur de masse dangereux. C'est un sujet très sensible aux Etats-Unis, petit rappel : en 2019 il y a déjà eu 251 tueries de masse là-bas (où?) 

Une polémique qui ne plaît pas à l'acteur Joaquin Phoenix, car un journaliste du journal britannique The Telegraph l'aurait questionné sur l’incitation à la violence du film. L'acteur s'est énervé et a carrément quitté l'interview. Il faut savoir que des tueurs se sont déjà inspirés de personnages de film dans le passé. Dans les années 70, un gang avait reproduit des scènes du film Orange Mécanique en s’en prenant à des SDF. Et plus récemment en 2012 dans un cinéma, pendant la projection de The Dark Knight Rises, un homme a ouvert le feu et tué 12 personnes… Il était déguisé en Joker.