MENU
Accueil
"Joker" : le film de l'année ?
Écouter le direct
Joker
Joker

"Joker" : le film de l'année ?

Après des mois d'attente, le film sort enfin en salle aujourd'hui en France.

Il est attendu depuis des mois et ça y est il est enfin là : Joker de Todd Phillips débarque enfin dans les cinémas français ! Pour la première fois, le fameux super-vilain ennemi de Batman est le héros d’un film centré sur lui. Un film noir, bouleversant, choquant, sans effets spéciaux, qui renverse totalement les codes des films de super-héros habituels. Partout dans le monde, les critiques sont unanimes : c’est le film de l’année, et tous saluent surtout la prestation de Joaquin Phoenix dans le rôle du Joker. Un rôle qui n'était pas évident de base, car le Joker a déjà été incarné par des grands acteurs américains comme Jack Nicholson en 1989 et Heath Ledger en 2008.

Le film retrace la naissance du Joker. On suit le personnage, de son vrai nom Arthur Fleck, qui est un comédien de stand-up raté. Il va petit à petit sombrer dans la folie pour se transformer en ce fameux psychopathe que l’on connaît bien. Une histoire totalement inédite au cinéma, on est transporté dans un Gotham city jamais vu auparavant, fin des années 70. La ville est sale, mal famée, grise et n’a pas encore vu la naissance du Batman. Un univers qui fait beaucoup penser au New York des films de Scorsese comme Taxi Driver, sauf que là ce n'est pas des pneus de voiture qui résonnent dans la ville mais le rire du Joker. Un rire qu'on entend du début à la fin du film car le personnage a une maladie psychologique où il a des crises de rire incontrôlées, qui mettent très mal à l’aise, mais qui en disent beaucoup sur la condition psychologique du personnage, car si au départ il est juste considéré comme malade, il sombre peu à peu dans la folie.

Le film a déjà crée beaucoup de controverses, surtout aux Etats-Unis où certains estiment que le film est trop violent. Effectivement, certaines scènes peuvent déranger, surtout dans la dernière demi-heure du film qui est assez trash, au moment où le Joker bascule du côté psychopathe. Mais le film ne peut pas être résumé à ça, on peut pas le qualifier de gore ou de sanguinolent. Joaquin Phoenix a fait un travail remarquable pour interpréter le Joker. Déjà la transformation physique de l’acteur est impressionnante, il a perdu 23 kilos pour le rôle ! En plus de ça, il campe un Joker ultra réaliste qui cherche à en savoir plus sur ses origines, qui fantasme une vie qu’il n’a pas, qui se fait ridiculiser constamment. Son habit et son maquillage de clown contrastent totalement avec l’ambiance grise du film. On retient aussi ses pas de danse mémorables qui vont forcément devenir cultes. 

Le film est bien parti pour faire un gros carton. D'ailleurs, pour son premier week-end de sortie aux US, le film a déjà rapporté 93 millions de dollars au box office, ce qui en fait le film avec le meilleur démarrage pour le mois d’octobre. Et ça ne fait que commencer car il risque aussi de tout rafler aux Oscars en 2020…