MENU
Accueil
"The I-Land", la série de Netflix totalement loupée
Écouter le direct
The I-Land
The I-Land

"The I-Land", la série de Netflix totalement loupée

Elle est sortie la semaine dernière et est loin de faire l'unanimité.

On tient peut-être la série la plus nulle produite par Netflix. Pourtant sur le papier The I-Land avait tout pour séduire avec un pitch plutôt cool : une dizaine de personnes se retrouvent sur une île déserte en ayant complètement perdu leur mémoire, et forcément ils vont devoir s’entendre pour survivre et comprendre pourquoi ils ont atterri là. 

Les premiers teasers étaient plutôt bien ficelés, et tout le monde s'attendait à une série entre Lost et Hunger Games. Mais grosse déception ! The I-land n'est pas du tout le successeur de Lost à part pour le côté île déserte, les deux séries n’ont rien en commun. 

Avec Lost on s’attachait aux personnages et à leur histoire alors que dans The I-Land, les personnages sont caricaturaux et antipathiques. Entre l’héroïne qui s’énerve tout le temps pour rien, la mannequin qui zone sur la plage, et la meuf mystérieuse qui fait tout le temps la gueule, ça ne fait pas rêver. 

En même temps les acteurs sont quasiment  inconnus à part Kate Bosworth. On remarque leur manque d’expérience car tout sonne faux. Et niveau intrigue, là où The I-Land pouvait mettre un suspense sur le pourquoi du comment de cette île, la série le gâche en révélant le twist dès l'épisode 3, soit 4 épisodes avant la fin.

Du côté des critiques, la série se fait démolir. Télérama parle de “Gros Navet”, pour Première c’est"une série à oublier" et Ecran Large l'a qualifie de "sans profondeur et sans saveur". Aux Etats-Unis c’est la même chose, elle est notée 4.3/10 sur Imdb et elle a carrément 0% d’avis positif sur Rotten Tomatoes.

Un petit conseil : passez votre chemin et regardez la nouvelle série de Netflix _Unbelievable_qui traite du viol et des conséquences sur les victimes, une série nécessaire aujourd'hui. Comme quoi Netflix est capable du meilleur comme du pire.