MENU
Accueil
Hatik : "Aujourd'hui les rappeurs peuvent être leur propre média !"
Écouter le direct
Saïdou Camara, Hatik, Brahim Bouhlel
Saïdou Camara, Hatik, Brahim Bouhlel

Hatik : "Aujourd'hui les rappeurs peuvent être leur propre média !"

Le rappeur de 27 ans est la star de la nouvelle série de Franck Gastambide "Validé", qui arrive le 20 mars sur Canal +.

Mouv : Comment tu as été amené à prendre part au projet "Validé" ?

Hatik : Pas mal de gens m’ont contacté pour me dire qu’il fallait absolument que je passe le casting, du coup je l’ai fait. Du coup, 4 jours après j’ai un call back pour que je fasse un essai avec Brahim Bouhlel (aka Brahim dans la série). Et une fois que j’ai fait cet essai, j'ai attendu peut-être deux mois avant d’avoir une réponse… Un jour, on m’appelle, on me dit "viens nous voir au bureau", j’y vais, on fait un dernier essai et deux semaines après j’étais validé quoi !

T’étais content ? 

J’étais content de ouf !

Tu avais envie déjà de faire du cinéma, là en l'occurrence une série, t’avais déjà eu l’idée ? 

J’avais grave envie, c’est pour ça que j’ai fait le casting. En fait quand on m’a annoncé que j’étais pris, je me rappelle j’étais en train de courir à la salle et je vois le numéro de Franck. J’ai arrêté le tapis direct ! C’était hyper fort comme moment. Et puis après t’appelles ta mère, ta grand mère, tu leur annonces… C’est trop bien !

Et du coup après tout ça, comment tu as préparé le rôle de Clément ? 

J’ai eu beaucoup de coaching. J’avais une coach qui était payée par la production, à qui je fais un gros bisou, car elle nous a énormément aidé nous trois ! (Brahim Bouhlel, Saïdou Camara et lui). Après, il faut beaucoup lire le script pour s’imprégner du personnage et de sa psychologie. Clément n'est pas si éloigné de moi, mais il n'est pas moi donc c’est quand même différent. Et puis après on fait des répètes avec Franck, où on refait beaucoup les scènes. Et puis Franck nous a donné des références à regarder, genre, il m’a dit que Gomorra ça allait m’aider et ça a tout changé. Je l’avais déjà regardé, mais pas sous le prisme de vraiment analyser le jeu d’un acteur… ça change tout !

Tous les sons qu’il y a dans la série, c’est de toi ?

Alors oui tous les sons c’est moi qui les ai écrit, sauf le premier freestyle à Skyrock, à l’extérieur dans la rue. 

Et t’as adopté une manière différente d’écrire pour la série ?

Non la preuve, y’a un son que j’aurais pu garder pour moi carrément ! Après, c’est juste que forcément t’écris pas les mêmes choses, tu racontes pas ta vie du coup, tu racontes la vie d'Apache (Clément dans Validé) donc c’est pas pareil. Mais sinon ce sont les mêmes processus d’écriture. 

Justement c’est quoi les points communs et les différences que tu as avec ton perso ? 

Je pense qu’on se ressemble sur beaucoup de choses dans le sens où comme lui, je suis un jeune de quartier, j’y ai grandi, j’ai connu la vie de rue que se soit la vente de drogue, traîner en bas des immeubles et tout… Et j’ai eu envie de m’en sortir, j’étais passionné par le rap. Mais je pense qu'Hatik a plus d’ambition qu'Apache parce que très vite, j’ai su que vendre (de la drogue) c’était pas trop pour moi et que j’avais envie de tout donner pour le rap. Alors qu'Apache, il est encore dans la bicrave, il a fait de la prison pour mineur, moi pas du tout ! Je pense qu'Apache est plus calme que moi, même si y’a des moments où il s’énerve qui sont d’ailleurs les scènes les plus faciles à jouer pour moi. 

Lacrim, Clément Penhoat "Hatik"
Lacrim, Clément Penhoat "Hatik"

"Validé" parle de pas mal de sujets d’actualité, la concurrence entre les rappeurs, les clashs, les feats, la jalousie… T’as déjà assisté à tout ça toi ? 

Non pas vraiment, mais je sais que c’est réel. Après en dehors du rap, tout ça ce sont des choses qui sont propres au monde moderne. A l’époque quand Gainsbourg traitait de pute Catherine Ringer sur un plateau télé, personne lui disait rien ! Mais aujourd’hui si Booba fait ça, on va lui mettre 20 associations féministes sur le dos et des polémiques dans tous les médias alors qu’en fait, c’est vieux comme le monde. 

Ouais, mais ça s’accentue aujourd’hui avec les réseaux…

C’est sur, les réseaux c’est la culture du clash ! Mais les influenceurs se clashent sur Instagram de la même manière que la rappeurs se clashent, comme demain tu pourrais avoir des footballers qui le font !

Toi c’est un truc que t’utilises beaucoup les réseaux ?

Mais beaucoup trop ! Je passe la journée sur mon téléphone à être sur Insta ! Et puis après y’a Snapchat… Et puis après y’a Twitter… J’espère pouvoir décrocher un jour. Mais en même temps, j’ai envie de faire kiffer ma communauté en me filmant en train d’écouter des exclus par exemple.

Clément Penhoat "Hatik" (Clément)
Clément Penhoat "Hatik" (Clément)

Dans la série, le rapport entre le rap et les médias est pas mal montré, pour toi, on en est où aujourd’hui ? 

Les médias commencent enfin à comprendre que le rap c’est la musique numéro 1 en France, donc ça avance, mais à pas de souris quand même… Après, est-ce qu’on a vraiment besoin en tant que rappeur d’avoir tous les médias généralistes et traditionnels alors que t’as des rappeurs qui font toutes leurs carrières avec Instagram ? Moi, je pense qu’aujourd’hui les rappeurs peuvent être leur propre média, moi, je pars du principe qu’il faut arriver à s’affranchir du besoin des médias

Dans "Validé",  il y a des guests de ouf type Ninho, Lacrim, Kool Shen, Soprano… Tu les connaissais tous ?

Je connaissais leur oeuvre forcément, mais je les connaissais pas personnellement. Et je les ai rencontrés sur la série. Forcément c’était grave cool, tu rencontres des mecs comme RimK, Lacrim, Mac Tyer… D’ailleurs, c’est drôle parce que Mac Tyer je l’avais déjà rencontré à l’époque quand j’avais les cheveux courts et que je poussais à la salle de ouf. Et là je l’ai rencontré en mode svelte, sec de ouf, cheveux longs genre beau gosse et il m’a pas du tout reconnu ! Il était choqué en mode "bah putain t’as changé" ! En tout cas, ils ont tous été grave cool et super ravis de participer au projet et franchement, c’est lourd.