MENU
Accueil
"Gims" : son documentaire est dispo sur Netflix
Écouter le direct
Gims (Netflix)
Gims (Netflix)

"Gims" : son documentaire est dispo sur Netflix

Après Nicolas Anelka, Beyoncé ou encore Taylor Swift, c'est au tour du rappeur de se dévoiler dans un documentaire qui lui est consacré.

Bella, Sapés comme jamais, J'me tire... On ne présente plus les tubes de Maître Gims, devenu Gims. 

Aujourd'hui, il est considéré comme un rappeur / chanteur iconique de la scène française, avec ses lunettes noire et sa voix de soprano, il a vendu plus de 5 millions d’albums. Une carrière impressionnante qui a attiré Netflix, car la plateforme sort aujourd’hui un documentaire sur lui intitulé sobrement GIMS. 

On y suit Gims pendant environ 1 an, une année avant ce qu’il dit être "le plus gros concert de sa vie" au stade de France. C’était l’année dernière, il était complet avec plus de 70 000 personnes venues pour l’applaudir, ce qui a fait de lui le premier rappeur à avoir rempli le stade de France. Le réalisateur Florent Bodin l’a suivit en tournée, mais aussi pendant l’enregistrement de son album ou encore dans des moments d’intimité en famille avec sa femme Demdem et ses enfants. On découvre une autre facette de Gims, plus intime, qui parle de ses origines, de ses galères et de son succès aujourd’hui. 

Parce que malgré sa renommée, Gims reste un personnage assez secret. Il montre au public son côté bling bling tout en restant très énigmatique vu le peu d'interviews qu'il donne. Dans le documentaire, il se dévoile en racontant par exemple, comment il vit mal le fait d’être éloigné de ses enfants, mais aussi son rapport à la religion car il s’est converti à l’islam en 2004, ou encore ses débuts dans la rue quand il n'avait même pas d’appart ou dormir et qu’il commençait à rapper avec à la Sexion d'Assaut. 

Evidemment le documentaire revient sur ce groupe mythique du rap français, avec lequel Gims s’est fait connaître au départ avec des freestyles dans les rues de Paris. Beaucoup de proches du rappeur témoignent, aussi bien des têtes connues comme Orelsan, Sting, Soprano ou SCH... Mais aussi sa famille comme ses frères, dont Dadju évidemment, sa femme mais aussi son père qui est une star en Afrique pour avoir popularisé la rumba congolaise. D’ailleurs c’est une partie du documentaire très touchante : quand Gims parle de sa jeunesse en racontant le fait qu’il ait dû fuir le Congo avec ses parents à deux ans à peine, pour après enchaîner les foyers. On le voit à Kinshasa où il est venu donner un concert, et il est accueilli comme le messie par les congolais, c’est assez impressionnant, telle une rock star. En tout cas, le documentaire est à voir absolument pour connaître plus le rappeur et se remémorer son incroyable ascension. Car aujourd'hui, même si il n'en a plus le nom, Gims règne en maître.