MENU
Accueil
"Game of Thrones", "Tchernobyl", "Fleabag"... grands vainqueurs des Emmy Awards
Écouter le direct
Michael Douglas et le casting de Games of Thrones (Kevin Winter)
Michael Douglas et le casting de Games of Thrones (Kevin Winter) ©Getty

"Game of Thrones", "Tchernobyl", "Fleabag"... grands vainqueurs des Emmy Awards

Dimanche soir se déroulait la 71e cérémonie des Emmy Awards. Considéré comme les « oscars de la télé américaine », l’événement nous a réservé quelques surprises, parmi de nombreuses valeurs sures.

Sans hôte annoncé cette année, on ne savait pas comment les Emmy Awards 2019 allaient se dérouler. Les organisateurs ont surpris l’auditoire avec leur sketch d'ouverture. Ce n’est autre que Homer Simpson qui a donc ouvert la cérémonie, avant d’être remplacé par Anthony Anderson.

Un peu moins surprenant, Game of Thrones s’est imposé comme gagnant de la soirée. Avec douze trophées, la série égale son record de 2015, tout en recevant le Emmy le plus prestigieux : meilleur drama. Sur les réseaux sociaux, beaucoup de fans, déçus de l’ultime saison, se sont indignés de ce choix. Cette dernière récompense ressemble néanmoins fortement à une sacralisation pour l’ensemble de l’œuvre, qui a su innover et repousser les limites d’une série télévisée pendant plus de 10 ans.

"Fleabag" détrône "Veep"

Si GOT, sort gagnant de cette soirée, Fleabag rafle également la mise avec les prix de la meilleure comédie, meilleure actrice ainsi que le meilleur scénario. 'C’est tout simplement merveilleux et rassurant de savoir qu’une femme dégoûtante, tordue et en colère puisse gagner aux Emmys" , a lancé Phoebe Waller Bridge, créatrice de la série, avec son habituelle ironie. La série évince donc de la course Veep, qui arrivait favori chez les bookmakers pour ses adieux.

Billy Porter, révélation de la soirée 

Seconde surprise durant l’événement, Billy Porter a été désigné par l’Académie des Emmy Awards comme meilleur acteur dans une série dramatique avec Pose. Produite par FX, on y découvre la culture des « bals » homosexuels dans le New York des années 1980 et 1990. Billy Porter devient donc le premier homme noir ouvertement homosexuel à être primé dans cette catégorie.
Du côté des meilleures actrices dramatiques, c’est Jodie Comer, la tueuse enfantine de Killing Eve qui s’est démarquée face à sa partenaire Sandra Oh et Emilia Clarke.

Les mini-séries ont du succès. 

Chernobyl, le phénomène de HBO qui a beaucoup fait parler de lui s’est également démarqué auprès des membres de l’Académie. Il remporte ainsi les Emmy Awards de la mini-série, le scénario et la réalisation. Le jeune Jharrel Jerome de Dans leur regard, récompensé comme meilleur acteur dans une mini-série, a rendu hommage aux cinq adolescents noirs condamnés à tort pour le viol d’une joggeuse à Central Park, au début des années 1990. Un des moments les plus forts et les plus touchants de la soirée.