MENU
Accueil
"Everybody Wants Some", les années 80 "so trendy" [cinéma]
Écouter le direct
"Everybody Wants Some", les années 80 "so trendy" [cinéma]
"Everybody Wants Some", les années 80 "so trendy" [cinéma] ©Radio France

"Everybody Wants Some", les années 80 "so trendy" [cinéma]

Après le multiprimé "Boyhood", Richard Linklater revient avec un teen-movie vintage, ancré dans les années 80. Une décennie qui revient en force dans toutes les tendances artistiques actuelles.

L'été dernier, les abonnés Netflix découvraient Wet Hot American Summer : First Day of Camp , série délirante mettant en scène quelques jours de vacances de lycéens américains au coeur des années '80. Complètement déjanté, absurde, excellent :

Place maintenant à ce film, Everybody Wants Some !! .Richard Linklater  y met en scène les derniers jours de vacances d'universitaires américains au coeur des années '80. Plus réaliste, un peu plus profond, mais toujours aussi bon :

Faut-il y voir une tendance de fond ? Dans les deux cas, les mêmes magnétophones K7, les mêmes moustaches, les mêmes jeans, les mêmes tee-shirts, un peu kitsch mais surtout décontractés."C'est kitsch, mais ces mecs-là sont beaux gosses parce qu'ils ont des vêtements de lycéens" , explique Séga Kanouté , notre spécialiste fashion à Mouv'."Et les lycéens, les universitaires, sont toujours ceux qui lancent les styles."

Alors que le film joue beaucoup sur cette nostalgie : les flippers, le punk, la débauche d'avant les années SIDA, on a presque l'impression d'être en 2016. Ces codes de mode ont traversé les décennies. Ils reviennent en force aujourd'hui. On les retrouvait d'ailleurs inchangés, à l'automne dernier, dans Dope , autre teen-movie que Mouv' vous avait conseillé :

Mêmes fringues, mêmes baladeurs Sony, comme si rien n'avait bougé depuis trente ans. "C'est LA référence du cool" , analyse Séga Kanouté. "C'est l'époque des fraternités, des sororités, où tout le monde était habillé pareil."

Le jeans Levis 501 est encore porté aujourd'hui, le tee-shirt blanc, on en a tous dans son armoire, et les baskets qui ressortent aujourd'hui avaient cartonné dans les années '80 parce que c'est à ce moment-là que les sportifs-stars ont commencé à avoir des lignes à leurs noms.

Contre toute attente, la décennie 1980 vieillit donc bien. Everybody Wants Some !! , c'est aussi l'occasion de découvrir une tripotée de jeunes acteurs dont on réentendra parler. Comme Austin Amelio, qui vient de rejoindre le casting de The Walking Dead , ou Juston Street, énormissime en barjot caractériel persuadé d'être une future star du baseball.

Photo de couverture : Everybody Wants Some !! , de Richard Linklater © Metropolitan Film Export, 2016