MENU
Accueil
"Mignonnes" : des réalisateurs français dénoncent le boycott du film sur Netflix
Écouter le direct
Film "Mignonnes" (Maïmouna Doucouré)
Film "Mignonnes" (Maïmouna Doucouré)

"Mignonnes" : des réalisateurs français dénoncent le boycott du film sur Netflix

La polémique autour du film "Mignonnes" continue de faire débat

Accusé de sexualiser des jeunes filles, le film "Mignonnes" sorti en salles le 19 août dernier continue d'attiser le débat outre-atlantique.

En effet, depuis sa sortie sur Netflix le 9 septembre aux États-Unis, le film écrit par la réalisatrice française Maïmouna Doucouré a suscité beaucoup de réactions dans l'Amérique puritaine qui estime que le film encourage l'hypersexualisation des fillettes qui en sont les héroïnes  et la pédopornographie. 

De ce fait, un appel au boycott avait été lancé sous le hashtag : #CancelNetflix. Une réaction considérée comme "une grave attaque contre la liberté de création" par l’ARP (Auteurs, Réalisateurs, Producteurs) une structure qui représente les auteurs, réalisateurs et producteurs français, qui s'exprimait dans un communiqué.

"À l’heure où les plus conservateurs des Américains demandent le boycott du film Mignonnes, nous tenons à apporter notre soutien à Maïmouna Doucouré, sa réalisatrice, qui a obtenu le prix de la meilleure réalisation au Festival de Sundance” déclarait la structure."

Pourtant, comme Netflix et Maïmouna Doucouré ont pu le souligner : le propos du film est justement de dénoncer la sexualisation des enfants et la responsabilité de la société dans ce phénomène. Un aspect important mais ignoré par beaucoup d'américains qui ont préféré se concentrer sur l'affiche proposée, obligeant Netflix à s'excuser publiquement.