MENU
Accueil
10 comédies d'horreur pour passer un joyeux Halloween
Écouter le direct
Freddy VS Jason (photo : DR)
Freddy VS Jason (photo : DR)

10 comédies d'horreur pour passer un joyeux Halloween

Une fois n’est pas coutume, on s’est dit qu’une sélection entre rires et sursauts ne serait pas de refus, histoire de ne pas sombrer dans la déprime.

Nous sommes le 31 octobre et ça ne vous aura pas échappé, c’est Halloween. Mais comme on s’est dit que certains avaient le moral dans les chaussettes ces temps-ci, on vous a fait une sélection de films qui conjuguent comique et horrifique histoire de garder le sourire.

Black Sheep

Sortie : 2008

Histoire : Henry part retrouver son grand frère à la campagne, sauf que son grand frère est plus ou moins un salopard qui mène des expériences sur ses moutons afin de les améliorer. Après la fuite d'un des moutons cobayes, c'est la catastrophe : la bête en mord d'autres et ils mutent en moutons carnassiers qui n'hésitent pas à s'attaquer aux humains.

Pourquoi c'est drôle ? Alors déjà, on parle de moutons-zombies qui dévorent des gens et qui peuvent transformer certains humains en mouton-garou rien qu'en les mordant. Le film s'inscrit évidemment dans la tradition des comédies horrifiques néo-zélandaises qui sont souvent décomplexées. Et pour répondre à la question que personne ne se pose : oui, le grand méchant du film se tape évidemment une chèvre à un moment, sinon quel intérêt.

Arac Attack, Les monstres à 8 pattes

Sortie : 2002

Histoire : Un petit bled d'Amérique profonde est attaquée par des araignées géantes. C'est tout.

Pourquoi c'est drôle ? Tout est volontairement tourné à la dérision, tout le temps. Des réactions des persos (un parano est persuadé du début à la fin que les araignées sont des extra-terrestres qui veulent lui enfoncer une sonde anale) aux punchlines ("rase ta moustache, on dirait l'entrejambe d'une auto-stoppeuse" et autres joyeusetés) en passant bien sûr par les différents meurtres et attaques des bestioles où la réal insiste sur le côté dégueu ou sur le côté absurde, mention spéciale à la scène du chat dans le mur.

Et on a une Scarlett Johansson ado qui électrocute l'appareil génital de son mec avec un taser quand il devient trop insistant et explose de rire quand il se pisse dessus, niveau icône féministe c'est déjà 10 crans au-dessus de toutes les apparitions de Black Widow dans les films Avengers.

Grabbers

Sortie : 2013

Histoire : Un flic alcoolique découvre que son village est la cible de monstres non identifiés qui s'en prennent aux baleines mais aussi aux humains. En revanche, étrangement, ils semblent éviter voire carrément être affaiblis par tout ce qui contient de l'alcool.

Pourquoi c'est drôle ? Le concept de la petite ville attaquée par des aliens, c'est vu et revu. Mais quelqu'un, quelque part, s'est dit "et si le village tout entier devait se bourrer la gueule pour les combattre, ce serait pas mal non ?" et ça c'est du génie. On a donc des "combats" entre des types complètement ivres et des bébêtes hideuses, le pochtron du coin devient instantanément l’homme providentiel qui peut sauver tout le monde… Que demander de plus à part une version weed ?

Sheitan

Sortie : 2006

Histoire : 4 jeunes vont passer le jour de l'an dans la maison de campagne familiale d'une fille rencontrée en boîte, sauf qu'une fois arrivés sur place, l'ambiance devient très bizarre. Le gardien de la maison en particulier se monter de plus en plus inquiétant, voire menaçant.

Pourquoi c'est drôle ? Parce que détourner les éternels persos de "jeunes de banlieue" pour les faire basculer dans une trame horrifique marche plutôt bien niveau décalage et parce que Cassel postiché en bouseux psychopathe c'est un grand oui. Accessoirement c’est aussi ce film qui a fait passer l’écurie Kourtrajmé dans la cour des grands.

Rubber

Sortie : 2010

Histoire : Un pneu qui roule tout seul, dôté d’une conscience (?), tombe amoureux d'une femme (!) et tue tous les gens et les animaux qu'il croise sur son passage (?!).

Pourquoi c'est drôle ? Le cinéaste Quentin Dupieux maîtrise l'absurde comme personne, du coup vous vous surprendrez à être tendu à la simple vision d'un plan fixe sur un pneu et ça c'est plutôt fortiche. La façon de tuer du pneu est également bien folklo. Et sanglante.

Scream Girl

embed : https://www.youtube.com/watch?v=_Slg0JkqrFE

Sortie : 2015

Histoire : un groupe de jeunes est projeté contre son gré à l'intérieur d'un film d'horreur sans pouvoir en sortir. Ils vont devoir collaborer avec les personnages fictifs pour essayer de vaincre le tueur. Pour Max, il y a une difficulté supplémentaire : elle est la fille d'une actrice décédée qui jouait dans le film et se retrouve donc face au personnage interprétée par sa mère.

Pourquoi c'est drôle ? C'est Last Action Hero version Vendredi 13. Ce parti pris permet de détourner à peu près tous les clichés des films d'horreur, observés par des gens "normaux" totalement consternés : les personnages stupides qui sont incapables de survivre, le tueur qui déboule automatiquement quand il y a quoi que ce soit de sexy, les ralentis beaucoup trop longs, et bien sûr le principe de la "final girl" forcément vierge.

Freddy vs Jason

Sortie : 2003

Histoire : Lassé de ne plus pouvoir tuer des gens dans leurs rêves vu que plus personne ne se souvient de lui et que son pouvoir repose entièrement sur la peur qu’il inspire, Freddy Krueger a une riche idée. Il va dans les rêves de Jason Voorhees, le tueur au masque de hockey, et le manipule pour lui ordonner d’aller tuer des gens dans la ville où il sévissait. Ca marche, les gens ont à nouveau peur de Freddy et il peut les tuer dans leur sommeil, sauf que Jason ne peut pas s’arrêter de tuer, et la ville est trop petite pour deux serial killers immortels. C’est l’heure du duel.

Pourquoi c'est drôle ? C'est idiot, c’est bourrin à souhait mais ça marche. Le groupe de jeunes héros du film est cliché à souhait mais vu le concept du film ils comprennent ce qui se passe en un temps record tout en restant parfaitement idiots en parallèle, Jason déboule en pleine rave party, Freddy insulte tout le monde comme à son habitude. Enfin, les séquences d’affrontement entre Freddy et Jason, que ce soit dans le monde des rêves ou dans la réalité, sont totalement cartoonesques, entre Bip-Bip & le coyote, Tom & Jerry et un match de catch.

Pour les fans des Destiny’s Child, Kelly Rowland joue un des personnages principaux et elle a toute une scène où elle traite plus ou moins Freddy de petite bite en comparant la taille de ses griffes à celle de la machette de Jason.

Ce sera également la dernière fois que Robert Englund incarnera le légendaire Freddy Krueger, et plus globalement la dernière apparition des versions « classiques » de Freddy et Jason, avant les remakes qui ont suivi.

Vampires en toute intimité

embed : https://www.youtube.com/watch?v=cKTemaNaEN0

Sortie : 2015

Histoire : Une équipe de tournage filme au quotidien un trio de vampires qui vivent en colocation.

Pourquoi c'est drôle ? Décliner le style mockumentaire/docu-fiction au monde surnaturel engendre un enchaînement de situations assez farfelues, évidemment. Le décalage total entre la façon très basique de montrer les habitudes des vampires (boire du sang, clasher des loups-garous, ne rien comprendre au monde actuel, etc) et ce qu’on voit à l’écran apporte déjà son lot de rires, mais il faut ajouter le caractère des 3 « héros » qui se comportent comme des enfants irresponsables. A noter que le film a accouché d’une série du même nom.

John Dies at the end

Sortie : 2014

Histoire : Deux potes font l’erreur de consommer une nouvelle drogue, la Soy Sauce (littéralement « sauce soja », sauf que c’est pas ça du tout). Sauf que sous l’emprise de cette substance, ils peuvent voir tout plein d’événements surnaturels qui impliquent des mondes parallèles, des fantômes, des monstres et pas mal d’autres trucs un peu emmerdants.

Pourquoi c'est drôle ? Parce que le réalisateur et scénariste Don Coscarelli est un vieux de la vieille qui connaît son sujet sur le bout des doigts, ayant déjà signé quelques valeurs sûres du cinéma fantastique. Forcément, lorsqu’il décide de s’en amuser, ça donne un joyeux bordel avec un univers inventif impeccablement maîtrisé, où les réactions des héros face à ce qu’ils affrontent sont toujours jouissives, sans parler du jeu avec le spectateur. Ah oui, et il y a un chien qui sauve le monde à un moment

Detention

Sortie : 2012

Histoire : Un tueur en série sévit dans une petite ville et tue des lycéens. Dans le même temps, des forces surnaturelles semblent annoncer la fin du monde et des paradoxes temporels ont lieu.

Pourquoi c'est drôle ? Parce que le réalisateur et scénariste Joseph Kahn est un gros cinglé. La narration est folle voire hystérique par moment, le côté méta est omniprésent sans être lourd, les twists sont bien trouvés tout en étant complètement cons et les dialogues sont blindés de répliques marrantes. Les références sont multiples, ça va de Breakfast Club aux slashers en passant par les voyages dans le temps et la comédie d’ados, bref c’est vraiment une curiosité.