MENU
Accueil
Meek Mill : sa punchline sur Kobe Bryant ne passe pas auprès des fans
Écouter le direct
Meek Mill - campagne pour la réforme de la justice criminelle (Gilbert Carrasquillo) + Kobe Bryant - au gala Baby2Baby (Rodin Eckenroth)
Meek Mill - campagne pour la réforme de la justice criminelle (Gilbert Carrasquillo) + Kobe Bryant - au gala Baby2Baby (Rodin Eckenroth) ©Getty

Meek Mill : sa punchline sur Kobe Bryant ne passe pas auprès des fans

Dans un morceau avec Lil Baby, qui a fuité sur le net, Meek Mill envoie une punchline déplacée sur Kobe Bryant. Ça ne passe pas auprès des fans.

Ce n’était pas la punchline la plus intelligente à faire. Dans un morceau enregistré avec Lil Baby, dont un leak a été rendu public, Meek Mill dit "et si jamais je manque, je sors avec mon hélico, ça fera un autre Kobe" ("And if I ever lack I’m going out with my chopper, it be another Kobe"). Évidemment, cette punchline a provoqué l’indignation, quelques jours après le premier anniversaire de la mort de Kobe Bryant. 

Une punchline déplacée

En pleine embrouille avec 6ix9ine, Meek Mill se serait bien passé d'un bad buzz en plus. D’un autre côté, il aurait pu l’éviter en réfléchissant à deux fois avant d’écrire sa punchline... "Meek Mill a toujours été nul, mais là il atteint un nouveau seuil de nullité", "Il a vraiment pensé que cette punchline sur Kobe était une bonne idée ?", "Il aurait pu faire référence à Kobe de bien des manières, sans utiliser le mot hélicoptère dans la même phrase" peut-on lire parmi les réactions, en grande majorité négatives. 

La réponse de Meek Mill

Le rappeur a réagi sur Twitter. "Quelqu’un vous raconte une histoire et vous le suivez tous… vos bouffonneries sur Internet ne pourront pas m’arrêter" a-t-il d’abord écrit, avant d’ajouter "ils paient pour vous influencer maintenant… ça ressemble presque à du contrôle mental, réveillez-vous !"

On ne voit pas trop où Meek Mill veut en venir, mais ses tweets n’ont pas réellement arrangé les choses. Les internautes, encore bouleversés par la mort de Kobe Bryant, auront sûrement du mal à pardonner au rappeur de Philadelphie cette fois.