MENU
Accueil
Un américain obligé de céder des gels qu'il comptait vendre
Écouter le direct
Matt Colvin devant son stock... - Capture Facebook Matt Colvin - NYT
Matt Colvin devant son stock... - Capture Facebook Matt Colvin - NYT

Un américain obligé de céder des gels qu'il comptait vendre

Business is business... Au pays de l'Oncle Sam, il n'y a pas de petits profits malgré la pandémie... Un américain, qui avait acheté 18 000 flacons de solution hydroalcoolique dans l'objectif de les revendre à prix d'or à été contraint de les donner.

Le cynisme a de beaux jours devant lui, malgré le contexte de crise sanitaire mondiale, certains d'entre nous pensent à en tirer profit et si possible de gros profits ! C'est l'histoire d'un homme presque comme les autres, Matt Colvin, 36 ans, ancien sergent technique de l'armée de l'air et vendeur "professionnel" sur Amazon et eBay . 

C'est au début du mois de février que Matt a flairé l'affaire, les gros titres s'étalaient indiquant une propagation rapide du coronavirus en Chine, il a décidé de racheter un stock de 2 000 "Kits de protection-épidémie" à une société en faillite. Chaque kit comprenait 50 masques, 4 bouteilles de désinfectants pour les mains et un thermomètre. Matt a acheté 3,50 $ le kit et les a revendu sur eBay entre 40 et 50$...

La machine était lancée, l'argent tombe facilement dans sa poche et vraisemblablement Matt n'a aucun d'état d’âmes... Ils décident alors de partir avec son frère : Noah, à travers le Tennessee et le Kentucky, pour amasser le maximum de flacons de gel désinfectant et de paquets de lingettes antibactériennes, provenant pour la plupart de "petits magasins de quartier, à un dollar", a rapporté le New York Times. 

Les frères ont accumulé 18 000 bouteilles de gel hydroalcoolique :

Le butin de Matt Colvin, un trésor en temps de pandémie - Capture Facebook Matt Colvin - NYT
Le butin de Matt Colvin, un trésor en temps de pandémie - Capture Facebook Matt Colvin - NYT

En une journée, ils ont réussi à vendre 300 bouteilles pour un prix allant de 8 à 70 dollars l'unité, mais Amazon a suspendu son compte, ces articles sont désormais interdits la vente ( gels désinfectants, lingettes et masques faciaux), une trop forte spéculation est contraire au règlement, d'autant plus qu'il s'agit de produits essentiels en cette période de pandémie. 

Son histoire a été publiée par le New York Times et a fait scandale, même la justice s'est saisie de l'affaire. Amazon prend l'affaire au sérieux, un porte-parole a déclaré que le site avait récemment supprimé des centaines de milliers d'inscriptions et suspendu les comptes de milliers de vendeurs pour des pratiques de prix abusives liées au coronavirus.

Mais que va faire Matt de toutes ces bouteilles, dans un premier temps, il comptait les vendre localement pour, tout même, générer un petit profit mais sous la pression... Il a décidé, très généreusement, de les donner. Merci Matt :