MENU
Accueil
Ils "photoshoppent" deux femmes sur leur photo de séminaire pour la rendre moins masculine
Écouter le direct
Les deux femmes présentes sur cette photo ont en réalité été incrustées à l'aide du célèbre logiciel de retouche d'Adobe.
Les deux femmes présentes sur cette photo ont en réalité été incrustées à l'aide du célèbre logiciel de retouche d'Adobe.

Ils "photoshoppent" deux femmes sur leur photo de séminaire pour la rendre moins masculine

Ils étaient une quinzaine d'entrepreneurs de la tech' à partir en séminaire en Italie. Quand ils se sont rendus compte que leur photo souvenir était un peu trop masculine, ils ont "photoshoppées" deux femmes. Mais le montage grossier a légitimement attiré la suspicion.

C’était bien essayé. La 30 mai dernier, le créateur de mode italien, Brunello Cucinelli, célèbre pour ses joggings dont les prix avoisinent le millier d’euros, poste sur Instagram la photo d’un groupe d’entrepreneurs de la Silicon Valley, venus lui rendre visite dans le village italien de Solomeo, dans le cadre d'un séminaire. Sur le cliché apparaissent une quinzaine d'hommes, parmi lesquels figurent de grands noms de l'industrie informatique comme le fondateur du site LinkedIn ou le PDG de la plateforme Dropbox. On y voit aussi deux femmes, les PDG d'une entreprise de panneaux solaires et d'un réseau social de live vidéo, mais leurs visages pixelisés et la lumière que reflète leur peau détonnent avec le reste du cliché. 

Une semaine plus tard, le magazine "lifestyle" masculin GQ reprend la photo pour illustrer un sujet sur ledit "Sommet Salmeo". La photographie suspecte attire alors l'attention d'un journaliste de BuzzFeed qui se donne pour objectif de découvrir le pot aux roses. Une rapide comparaison avec les autres photos prises durant le séminaire permet de confirmer que les deux femmes n'étaient présentes sur aucune autre. L'analyse des métadonnées révèle ensuite que le fichier a bien été modifié avec la version 2019 du logiciel Photoshop, mais rien ne prouve qu'un montage a été effectué. Il peut aussi s'agir d'une simple retouche de la lumière ou du cadrage. 

Mais c'est par le biais d'une simple recherche inversée sur Google Images effectuée par un internaute que les intuitions du pure player se confirment : la photo a été retouchée et les deux femmes ont bien été rajoutées.

Suite à ces révélations, Brunello Cucinelli a retiré la photo de son compte Instagram. Un porte-parole a défendu le créateur en expliquant qu'il ne comptait "faire de mal à personne" et qu'il était "désolé".

L'histoire pourrait prêter à sourire si le manque de parité n'était pas l'un des principaux reproches adressés aux dirigeants de la tech'. En 2017, une étude a montré que seuls 6% de femmes étaient à la tête des cinquantes plus grosses entreprises de la Silicon Valley.

[Par Valentin Després]