MENU
Accueil
Sadek donne rendez-vous à Booba à Dubai
Écouter le direct
Booba - Seasalt and Pepper restaurant (Pierre Zonzon) ©Getty / Sadek - Shoting "Aimons nous vivants" ( Fifou)
Booba - Seasalt and Pepper restaurant (Pierre Zonzon) ©Getty / Sadek - Shoting "Aimons nous vivants" ( Fifou)

Sadek donne rendez-vous à Booba à Dubai

Booba convoqué par Sadek pour un ultime rendez-vous.

Après deux semaines de clashs interposés sur les réseaux sociaux entre Booba et Sadek, ce dernier annonce vouloir en découdre "dans le désert, comme des adultes".

Tout a commencé lorsque Sadek s'est embrouillé avec plusieurs influenceurs français. Ce dernier leur reprochait d'arnaquer leur audience à travers des placements de produits douteux. De là, Booba est intervenu en corroborant d'abord les propos du rappeur du 93 pour ensuite s'en prendre à lui en affirmant qu'il avait employé les mêmes procédés par le passé.

Une montée en tension

Pendant deux semaines, ces propos ont été suivis d'une cascade de clashs. Une proposition d'affrontement dans un octogone, des révélations de conversations privées ou encore des déclarations sur tweeter ont fusé dans les deux sens. Alors qu'on pensait cette querelle enfantine et sans réelle conséquence, elle a désormais pris une nouvelle tournure. 

En effet, depuis peu, les deux rappeurs s'en prennent à leurs familles respectives. Mais lorsque le Duc de Boulogne a posté sur les réseaux une photo du fils de Sadek, âgé de seulement un an, ce dernier a réellement perdu patience. Depuis, l'artiste issu de Neuilly-Plaisance s'est promis d'empêcher le showcase de Booba à Paris ce samedi 11 septembre. 

B20, avec son répondant habituel, a riposté en disant qu'il serait bientôt à Dubaï pour un concert et qu'il en profiterait pour le rencontrer. C'est à la suite de tous ces épisodes que Sadek vient de proposer un ultime rendez vous au rappeur originaire du 92. Il invite ce dernier à régler leurs comptes dans le désert de Dubaï "comme des pères de famille".

Que répondra le Duc ? Ce qui est certain, c'est que nous faisons face à une dispute qui vient de dépasser les limites du clash, et qu'il serait bien d'arrêter avant que les dégâts ne soient irréparables.