MENU
Accueil
Quel type de Fuckin' Fred êtes-vous ?
Écouter le direct
Jonathan Cohen - capture vidéo "Fuckin Fred"/ tournée Orelsan (Clément Cotentin)
Jonathan Cohen - capture vidéo "Fuckin Fred"/ tournée Orelsan (Clément Cotentin)

Quel type de Fuckin' Fred êtes-vous ?

Découvre ton profil grâce à ce questionnaire infaillible mis au point par notre équipe d'experts.

C’est déjà le printemps, et qui dit printemps dit soleil, sable et cocotiers (pas du tout) et donc des magazines à feuilleter sur la plage, avec des QCM à n’en plus finir pour essayer de déterminer quel type de personne vous êtes, que ce soit en couple, au travail, en vacances, à l’école, etc. Cette semaine, on se propose de vous aider à déterminer à quel type de Fuckin’ Fred vous correspondez. Le personnage créé par Jonathan Cohen possède en effet de nombreuses casquettes, et une personnalité extra-large dans laquelle chacun peut se retrouver, d’une manière ou d’une autre (si vous n’avez pas une âme de magicien, vous êtes forcément doué dans la préparation de cocktails, c’est scientifique).

Et comme la technologie ne nous le permet pas, c’est vous qui allez devoir compter vos réponses. Désolé, on a des idées, mais on n’a pas de moyens.

Vous rencontrez l’élu(e) de votre cœur, qui reste totalement insensible à votre présence. Comment réagissez-vous ?

a) Vous lui demandez une cigarette, et vous la faites disparaître devant ses yeux. Inconvénient : si il/elle n’a pas de clopes, vous êtes pris au dépourvu et vous n’avez pas de plan B.

b) Vous grattez un texte romantique sur un bout de papier et vous y allez, a cappella.

c) Une orange, du jus d’ananas, un verre de rhum, une olive : c’est ni fait, ni à faire, mais au moins le cœur y est, et elle/il comprendra que vous êtes quelqu’un de spécial.

d) un pas à gauche, un pas à droite, un demi-tour, une tentative de moonwalk : vous ressemblez à un flamand rose empêtré dans un filet, mais au moins vous provoquez un fou-rire chez lui/elle.

e) Avant de pouvoir l’aborder, vous devez vous débarrasser de Jessica Chastain et Jorja Smith, toutes deux follement amoureuses de vous depuis une soirée chez Will Smith où vous avez entraîné l’acteur à l’art de la gifle en compagnie de Steven Seagal, votre ami d’enfance.

Une bonne soirée, pour vous c’est :

a) Faire disparaitre des trucs, notamment des briquets bic ou des clopes. Si c’est plus gros, en revanche, ça va pas le faire.

b) Une plume, une feuille blanche, et vous laissez libre court à vos élans poétiques.

c) Peu importe le lieu et les invités, du moment qu’on vous laisse mélanger des jus de fruits entre eux.

d) Une soirée avec de la musique. N’importe laquelle, du moment que vous pouvez bouger les bras, les jambes, les hanches, les doigts.

e) Les soirées chez Barack Obama sont souvent les meilleures, sauf quand The Rock est invité, parce que vous allez encore être obligé de le marbrer devant tout le monde pour avoir marché sur le pied d’Alicia Keys pendant qu’elle vous chantait les inédits de son prochain album.

Vous êtes devenu une star de la musique. Il est temps de faire de la promo, comment se déroulent vos interviews ?

a) Vous avez toujours un briquet dans la poche pour faire un tour de magie dans le cas où les questions deviendraient trop difficiles ou trop personnelles.

b) Vous êtes comme PNL : pas besoin d’interview, tout ce qu’il y a à savoir sur vous est dans vos textes.

c) “mon premier sandwich ? je l’ai foutu dans le blender, j’ai ajouté du jus d’orange, des glaçons, un canada dry et un verre de Malibu Coco”

d) vous refusez de vous exprimer autrement qu’avec votre corps sur une piste de danse

e) vous livrez un nombre incroyable d’anecdotes sur la création de l’album, comme la fois où vous avez refusé une prod de Dr Dre parce qu’il voulait absolument vous imposer Eminem en featuring, et que vous ne pouvez pas faire ça à Mariah. Mariah Carey, oui, évidemment, une fille que vous avez dû friendzoner il y a quelques années parce que vous étiez déjà en couple avec Scarlett. Scarlett Johansson, oui, elle vous a abordé en 2013 au cours d’une soirée chez……..

Côté featurings :

a) vous tentez de rabibocher Kaaris et Booba pour pouvoir associer sur un même titre Houdini et Garcimore

b) Orelsan n’a pas été foutu de vous backer correctement pour votre première scène, vous avez compris ce jour là que vous ne pouviez compter sur personne d’autre que vous.

c) Monseigneur Mike, évidemment.

d) Salif. Le danseur, pas le rappeur.

e) Rihanna vous a proposé une collab’, mais vous hésitez parce que vous avez envie de livrer un album personnel, sans featuring. D’ailleurs vous n’avez pas conservé le morceau avec Drake et Beyoncé pour la tracklist définitive, étant donné que vous avez été déçu par la performance moyenne du canadien. Jay-Z a bien tenté de vous mettre un coup de pression pour que le couplet de sa femme soit conservé, mais il a vite compris qu’il ne fallait pas chercher à vous mettre à l’amende : manchette, esquive, balayette dans le plexus, c’était terminé. Trois ans d'entraînement dans les montagnes du Tibet avec un vieux maître en arts martiaux pour en arriver là.

Votre tourneur met en place avec vous votre tournée (des MJC). La date finale, celle de l’apothéose, ce sera :

a) Las Vegas, comme tous les grands magiciens

b) pas le Stade de France, parce que vos gènes brésiliens ressentent encore le traumatisme de juillet 1998, donc plutôt la Défense, histoire d’aller chercher le record de Jean-Michel Jarre

c) le Harry’s New York Bar, le plus vieux bar à cocktails de Paris

d) Peu importe, du moment qu’il y a de la place sur scène pour un maximum de danseurs et danseuses.

e) Vous avez déjà fait une dizaine de Bercy et au moins 4 fois le Stade de France, donc vous préférez viser une petite salle plus familiale, plus intimiste. C’est une idée qui vous a été soufflée par Johnny Hallyday à l’époque où vous étiez son conseiller en prestations scéniques, une période pendant laquelle vous avez dû choisir entre votre amitié pour cet homme et les propositions de Jacques Chirac, qui vous voulait comme Premier Ministre en espérant que vous puissiez ensuite lui succéder à l’Elysée. L’amour de la musique a primé, vous restez un artiste avant toute chose.

Votre film préféré :

a) Le Prestige, un classique de Christopher Nolan
b) La cité de Dieu, un classique du cinéma brésilien. Ou alors M le Maudit, pour les jours où vous êtes allemand.

c) Le Parrain 2, pour la scène du Banana Daiquiri

d) Dirty Dancing, même si vous avez beaucoup aimé Black Swan

e) Titanic, parce que vous appréciez ce que Leonardo Di Caprio a fait du rôle que vous avez refusé. Du bon boulot, qui vous a bien dépanné parce que vous étiez engagé au même moment sur le tournage de Scarface 2, dans lequel vous interprétiez le fils de Tony Montana. Le film n’est malheureusement jamais sorti, parce qu’un cartel colombien cité dans le scénario s’y est opposé. Vous avez affronté leurs 700 soldats à mains nues (3 ans d’entraînement dans les montagnes tibétaines) mais au moment de tuer leur chef, le réal vous a demandé de laisser tomber.

Résultats

Vous avez une majorité de A

Vous êtes le Fuckin’ Fred magicien, celui qui a encore la plus grosse marge de progression. Particulièrement doué avec un briquet bic ou un paquet de clopes, vous avez encore du mal dès lors qu’il s’agit de faire disparaître un lapin, un membre du public, ou une casserole de votre passé. Attention tout de même : face à 20.000 personnes, le contenu de vos spectacles risque d’être un peu trop léger.

Vous avez une majorité de B

Vous êtes le Fuckin’ Fred chanteur, celui qui oublie ses paroles devant 20.000 personnes et qui ne peut même pas compter sur Orelsan pour rattraper le coup. Vous êtes un vrai lyriciste, le genre d'artiste que les puristes citent aux côtés de Kery James, Alpha Wann et Lino. Attention tout de même : n'oubliez pas que le public aime parfois les morceaux bêtes et méchants, sans prise de tête, qui consistent juste à balancer des insanités sur un beat un peu dansant.

Vous avez une majorité de C

Vous cassez les couilles à tout le monde avec vos cocktails, tout le monde est capable de mélanger des jus de fruits entre eux. Et c'est une idée stupide de vouloir en distribuer à un public venu pour danser et sauter dans la fosse, tout le monde va en renverser partout et le sol va devenir collant.

Vous avez une majorité de D

Vous avez le rythme dans la peau, vous pouvez enflammer un dancefloor en un simple mouvement d'épaules : vous êtes le Fred danseur, celui qui aurait pu inventer le moonwalk s'il n'existait pas.

Vous avez une majorité de E

Vous êtes Serge le Mytho, vous avez beaucoup d'imagination, mais c'est à peu près tout. La grande différence entre vous et Fuckin' Fred, c'est que lui parle peu, mais en fait beaucoup : première scène devant 20.000 personnes, une chanson composée sur place, Orelsan en sparring partner. Le seul mytho, c'est la perruque.