MENU
Accueil
Le Black Friday bientôt interdit en France ?
Écouter le direct
Une vitrine du Black Friday
Une vitrine du Black Friday ©Getty

Le Black Friday bientôt interdit en France ?

Le Black Friday, cette faille spatio-temporelle, est dans le collimateur de plusieurs députés qui aimeraient le voir disparaître de l'hexagone.

Le Black Friday est né aux Etats-Unis et a débarqué en France en 2013, il tombe le 4ème vendredi du mois de novembre (le lendemain de Thanksgiving), en France cette journée de promotions extravagantes a pris son essor sur internet, et depuis cette date elle ne cesse d'être décriée. Le Black Friday est au cœur d'une polémique, plusieurs députés dénoncent sa toxicité pour la planète puisqu'il pousse à la sur-consommation. Un amendement au projet de "loi anti-gaspillage" a été adopté par une large majorité, cette loi vise à interdire les campagnes de promotions en France, évidement le Black Friday est concerné. Cette mesure sera examinée le 9 décembre 2019.

Le député Matthieu Orphelin (ex-LREM), proche de Nicolas Hulot estime que :

Le Black Friday célèbre un modèle de consommation anti-écologique et antisociale.

Cette mesure est portée par Delphine Batho, députée non-inscrite et ancienne ministre de l’Environnement :

Que propose cette loi ?

L’amendement propose d’assimiler la publicité du Black Friday aux "pratiques commerciales agressives". Ces pratiques sont sanctionnées par une peine emprisonnement de deux ans et une amende de 300.000 euros.  Les députés accusent les commerçants adeptes du Black Friday de "donner l’impression par des opérations de promotion coordonnées à l’échelle nationale que le consommateur bénéficie d’une réduction de prix comparable à celle des soldes".

Cette annonce a suscité des réactions différentes (mais la plupart sont très pragmatiques), car d'un autre côté le Black Friday est une opportunité idéale pour les personnes à faibles revenus d'acheter des produits à prix réduits pour Noël par exemple, sans se ruiner...

La résistance s'organise contre le Black Friday, des groupes de militants écologistes comme Extinction Rebellion, Youth for climate ou Attac se sont unis sous une cause commune : Le Block Friday, ils s'organisent pour perturber l'événement par des actions de désobéissance civile un peu partout en France :

Laissons le mot de la fin à un Twittos inspiré :