MENU
Accueil
L'appli "Tik Tok" suspend le compte d'une adolescente qui dénonçait la détention de musulmans en Chine
Écouter le direct
Feroza Aziz, dans la vidéo censurée par les modérateurs de Tik Tok
Feroza Aziz, dans la vidéo censurée par les modérateurs de Tik Tok

L'appli "Tik Tok" suspend le compte d'une adolescente qui dénonçait la détention de musulmans en Chine

Feroza a 17 ans, elle vit dans le New Jersey aux Etats Unis et si le début de sa vidéo résonnait comme un tutto beauté, il ne faut pas se fier aux apparences...

Feroza Aziz a voulu faire passer un message via une vidéo postée sur le réseau social Tik Tok. Cette dernière débute comme un tuto pour apprendre à se recourber les cils, mais ce qui suit est assez loin de la mise en beauté ...

"Salut, les gars. Je vais vous montrer comment avoir de longs cils. La première chose à faire, c'est d’attraper votre recourbe cils, évidemment. Puis vous allez le poser et utiliser votre téléphone pour vous renseigner sur ce qu'il se passe en Chine__. Comment ils envoient d’innocents musulmans dans des camps de concentration, les séparent de leurs familles, les kidnappent, les violent, les forcent à manger du porc, à boire de l’alcool, à se convertir à une autre religion…"

Elle poursuit :

"Et bien sûr, ils les tuent. Les gens qui vivent dans ces camps de concentration n’en ressortent pas vivants. C’est un autre holocauste__. Et personne n’en parle. S’il vous plaît, soyez conscients. Sensibilisez les gens… Et reprenez votre recourbe cils."

Evidemment, cette vidéo au carrefour de la cosmétique et de la géo-politique n'est pas passée inaperçue pour l'équipe de modération du réseau social, Tik Tok est la troisième application, hors jeux vidéo, la plus populaire sur l'App Store et le Google Play Store, devant Facebook et Instagram, avec 1,5 milliard de téléchargements. Elle est développée par l'entreprise chinoise ByteDance. Les minorités musulmanes en Chine : les Ouïghours , est un sujet plus que sensible pour les autorités en place puisqu'ils nient catégoriquement toutes persécutions ou l'existence de camps de travail... Selon Pékin, il s'agit de "centres de formation professionnelle".

Le compte de Feroza a été suspendu, mais pour une autre raison officiellement... La cause est attribuée à une vidéo précédente dans laquelle la jeune femme montrait une photo d'Oussama Ben Laden, ce qui viole les politiques de l'entreprise contre le contenu terroriste . Eric Han, chef de la sécurité de Tik Tok aux Etats-Unis a déclaré :

TikTok ne modère pas de contenus en raison des sensibilités politiques

Le sujet fait bégayer pas mal de monde finalement... Tik Tok a fait une nouvelle déclaration pour présenter ses excuses :

"Nouveau : TikTok s'excuse, admet qu'il y a une faute : le retrait de la vidéo virale sur les camps de détention en Chine. Mais @x_feroza  n'est pas convaincu : "TikTok essaie de couvrir tout ce bordel. Je ne les laisserai pas s'en tirer comme ça."

Feroza a jeté un pavé dans la marre numérique, elle a non seulement braqué nos yeux (aux cils recourbés ou pas) vers la Chine, le sort réservé aux musulmans et pointé du doigt les pratiques flous des modérateurs de Tik Tok. On vient de l'apprendre mais la France a appelé la Chine à arrêter ses "détentions arbitraires de masse" au Xinjiang, où plus d'un million de musulmans seraient détenus.