MENU
Accueil
Karim Benzema en larmes lorsqu'il parle de ses enfants sur Quotidien
Écouter le direct
Benzema dans l'émission Quotidien
Benzema dans l'émission Quotidien

Karim Benzema en larmes lorsqu'il parle de ses enfants sur Quotidien

Yann Barthès a invité le footballeur sur le plateau de Quotidien dans TMC jeudi 16 mai. L’occasion de parler football et famille. L’attaquant du Real Madrid a craqué lorsque l’animateur lui a montré des photos de ses enfants.

L’attaquant de 31 ans était dans Quotidien pour échanger et revenir sur sa saison au Real Madrid. Il ne tarie pas d’éloge sur son club et le qualifie comme "__le meilleur du monde". C’était aussi l’occasion de parler de sa relation avec Zinédine Zidane, son entraîneur : "J'ai une relation très forte avec lui. C'est comme un grand frère pour moi. On parle beaucoup sur le football et en dehors du football. Il m'a beaucoup aidé. J'ai beaucoup de respect pour lui (...) il nous arrive de nous engueuler, lorsque je ne fais pas ce qu'il demande sur le terrain "__.

Aujourd'hui, les Bleus ont un groupe, une nouvelle génération, des nouveaux joueurs

Un sujet plus sensible, celui de l’équipe de France, a également été abordé. Karim Benzema ne l’a pas intégré depuis octobre 2015, c’est une forme de frustration pour lui. Il explique qu’il aurait aimé toucher la balle aux côtés de Mbappé et Griezmann l’été dernier sur les pelouses russes. "Aujourd'hui, les Bleus ont un groupe, une nouvelle génération, des nouveaux joueurs et ils sont champions du monde. C'est comme ça le football."

Karim Benzema, un papa sensible

Le grand dur a laissé place à de l’émotion lorsque Yann Barthès a sorti des clichés de ses deux enfants. Dessus, Mélia qu’il a eu avec Chloé De Launa et Ibrahim né de sa compagne Cora Gauthier. "Faut pas me montrer ça, sinon ça va me faire monter les larmes...", a-t-il prévenu. Les larmes du footballeur ont coulées lorsque l’animateur a fait remarquer la ressemblance entre le petit Ibrahim et son père. Il a tenu à souligner qu’il s’efforçait de ne pas mettre ses enfants "dans un confort" pour qu’ils "aillent chercher eux-mêmes leur travail". Une petite leçon d’éducation sommes toutes honorable.

Retrouvez la séquence sur Quotidien ci-dessous :