MENU
Accueil
Joaquin Phoenix dénonce le racisme lors d’une remise de prix
Écouter le direct
Joaquin Phoenix sur le "red carpet" des BAFTAs le 02 février 2020 -  le Mark Cuthbert
Joaquin Phoenix sur le "red carpet" des BAFTAs le 02 février 2020 - le Mark Cuthbert ©Getty

Joaquin Phoenix dénonce le racisme lors d’une remise de prix

Joaquin Phoenix a remporté le Bafta du meilleur acteur pour son rôle dans le film "Joker", il en a profité pour rappeler quelques vérités...

La cérémonie des BAFTAs (British Academy Film Awards) s'est déroulé à Londres le 2 février 2020. Il s'agit de l'équivalent britannique des Oscars. Le film de Todd Philips partait comme le grand favori avec 11 nominations, mais finalement le Joker est reparti avec 3 prix :  celui de la meilleure musique pour le travail de Hildur Guðnadóttir déjà salué aux Golden Globes, celui de la meilleure distribution, qui revient à la directrice du casting Shayna Markowitz et le prix du meilleur acteur pour Joaquin Phoenix qui est monté sur la scène du Royal Albert Hall pour récupérer son prix : 

Joaquin est un homme engagé, il avait déjà délivré un message fort, et en partie censuré, lors des Golden Globe. Pour les Baftas, l'acteur a commencé son discours de remerciements en se disant très reconnaissant d’être là, qu'il avait bien conscience d'être privilégié et qu'il déplorait le manque de diversité des nominations. D'ailleurs, il a dit éprouver de la gêne en recevant ce trophée alors que certains de ses confrères et consœurs n'ont pas autant de chance que lui. 

"Nous envoyons un message très clair aux personnes de couleur, à savoir, qu'ils ne sont pas les bienvenus ici (...) Il va falloir faire un travail difficile pour vraiment comprendre le racisme systémique."

Il poursuit : 

Personne ne veut de traitement de faveur. Je pense que tout le monde veut être apprécié et respecté pour le travail qu’il fournit.

L'acteur enfonce le clou en mettant ses pairs et lui même en cause :

"Je ne vous fais pas un discours moralisateur. J’ai honte de dire que je fais partie du problème. Je n’ai pas tout fait pour que les tournages sur lesquels j’ai travaillé soient aussi diversifiés que possible." 

Enfin, il conclut en intimant à chacun de mener une prise de conscience salvatrice :

C’est à ceux qui ont créé, perpétué et profité d’un système d’oppression de le démonter. C’est à nous de le faire.

En effet, Joaquin nous rappel que si l'on ne "fait pas partie de la solution, on fait plutôt partie du problème". La présidente des Baftas, Pippa Harris, a promis un “examen de grande envergure”, qui se “penchera sur tout ce qui concerne le processus d’attribution des prix”... On peut espérer que les institutions des Arts et du Cinéma soient à l'aube d'une révolution en interne...