MENU
Accueil
Ivre, il annonce la fin du Gorafi
Écouter le direct
Ivre, il annonce la fin du Gorafi
Ivre, il annonce la fin du Gorafi ©Radio France

Ivre, il annonce la fin du Gorafi

Le site d'information satirique a pris tout le monde de court en annonçant sa propre disparition sur les réseaux sociaux. Plus aucun contenu n'est accessible. Une blagounette de plus, ou une sortie de scène chevaleresque ? Le gros coup de pub est déjà assuré.

Coup de tonnerre dans le monde médiatique. Ce lundi 31 août, alors que beaucoup d'entre nous reprennent le boulot ou préparent la rentrée, le Gorafi  s'est donné la mort . Le site web d'infos parodiques, qui revendique près de deux siècles d'existence ("depuis 1826" ) a annoncé sa fermeture via  et un message Facebook.

Sur les réseaux sociaux, cette annonce inattendue est rapidement devenue virale, avec des Twittos partagés entre désespoir et scepticisme :

Un canular de plus ?

Si l'hypothèse d'un clap de fin fracassant reste plausible, plusieurs indices semblent plaider pour une énième "goraferie". Une rapide vérification montre que le site n'est pas réellement fermé. Les liens sont simplement redirigés vers la page d'adieu. Cette redirection (type 302) est temporaire, ce qui tend à prouver que cette page n'a pas vocation à être affichée très longtemps.

Redirection 302 © webrankinfo.com
Redirection 302 © webrankinfo.com ©Radio France

Hélas après mûres réflexions, nous sommes arrivés à la conclusion que la presse web n'avait aucun avenir. Nous pensons aussi qu'une bulle internet est proche de l'explosion et que les dégâts occasionnées par celle-ci seront sans précédent. Nous préférons tirer notre révérence au faite de notre gloire et succès"

Enfin, Le Monde a décelé un dernier indice : le nom de domaine legorafi.fr expirait le 30 août 2015, il a été renouvelé depuis. Le Gorafi aurait donc pu tirer parti d'une indisponibilité temporaire du site pour s'offrir un joli coup de pub.

Images d'illustration : © Le Gorafi