MENU
Accueil
Instagram : la fin des likes a sonné ?
Écouter le direct
Black Mirror - Nosedive (Netflix)
Black Mirror - Nosedive (Netflix)

Instagram : la fin des likes a sonné ?

Instagram a décidé de masquer les "likes" sur l'application, le test a débuté au Canada... La révolution est en marche ?

Qui n'a jamais passé un temps disproportionné à cadrer, recadrer, filtrer ses photos, à rédiger des posts, choisir les bons hashtags... Et on ne parle même pas du temps passé à stalker son ex, ses potes ou des anonymes (pourquoi on fait ça ?) - Celui qui n'a jamais stalké me jette le premier post - Bref, on peaufine nos publications, peut-être (surement même) pour récolter des likes mais ça va changer.

Instagram, propriété de Facebook a décidé de masquer sur l'application, le nombre de likes et le nombre de vues sous les vidéos , une phase de test a débuté depuis mai au Canada, puis, viendra le tour de l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Irlande, l'Italie, le Japon et le Brésil. Concrètement, les utilisateurs voient désormais : "aimé par... et d'autres", il est possible d'accéder à la liste des personnes qui ont liké, mais impossible de savoir leur nombre sans les compter un par un. Seul le propriétaire du compte pourra voir combien de personnes ont liké son post.

Coup de tonnerre chez les influenceurs ?

Vous n'êtes pas sans savoir, que le succès et la popularité (jaugés au nombre de likes et d'abonnés) sont devenus des valeurs dominantes au pays du numérique, ainsi, notre perception de la hype va être bouleversée et surtout, la donne va beaucoup changer du côté des influenceurs, pour qui le nombre de likes est scruter frénétiquement car il s'agit de leur business. 

Pourquoi ce changement de direction ?

Du côté du porte-parole de l'entreprise, l'objectif est d'assainir la plateforme :

Nous testons ce système parce que nous voulons que les followers se concentrent sur les photos et les vidéos que vous partagez, pas sur le nombre de likes qu'ils obtiennent.

Il y a aussi une autre explication, physiologique cette fois : le stress. Des études suggèrent que le nombre de likes impacte directement le niveau de stress du propriétaire d'un compte. Le like est un objet de convoitise invitant les instagrameurs à publier toujours plus de contenus originaux. Quand le nombre de likes est trop faible (élément très subjectif), cela peut générer une baisse de l'estime de soi , et participe au développement d'un sentiment de solitude et de malaise chez certains utilisateurs.

Instagram n’est pas le seul à vouloir faire des changements, YouTube et Twitter ont exprimé leurs doutes quant aux compteurs de "j’aime" ou "je n’aime pas". Instagram part donc à la reconquête d'authenticité, et c'est plutôt une bonne nouvelle au pays de la vitrine sociale !