MENU
Accueil
Ils achètent des vêtements le temps d'une photo sur les réseaux, puis les renvoient
Écouter le direct
Ils achètent des vêtements pour une photo sur les réseaux, puis les renvoient
Ils achètent des vêtements pour une photo sur les réseaux, puis les renvoient ©Radio France

Ils achètent des vêtements le temps d'une photo sur les réseaux, puis les renvoient

Une pratique qui concernerait près d'un acheteur sur deux selon une étude.

N'importe quelle personne qui commanderait un vêtement en ligne prierait pour ne pas avoir à entamer une procédure de retour, et tout ce qu'elle comporte. Pourtant, il y en a pour qui c'est loin d'être un problème. Bien au contraire.

Selon une enquête commandée par la banque britannique Barclays, près d'un acheteur sur dix (9%) admet acheter des vêtements uniquement pour s'afficher avec sur les réseaux sociaux , Instagram en tête. Après quoi, ils renvoient leurs articles afin de se faire rembourser.

Menée sur 2002 personnes âgées de 35 à 44 ans, tranche d'âge a priori la plus concernée, cette pratique serait plus répandue chez les hommes que chez les femmes . Cependant, ainsi que Quartzy (média économique anglais) le précise, le panel ne prend pas en compte les adolescents alors même qu'ils représentent une large catégorie sur les réseaux sociaux.

Comment expliquer un tel phénomène ?  Selon Barclays, la mise en place de procédures de retours facilités par les sites de e-commerce y ait pour beaucoup. Certains proposent même d'essayer les articles avant d'acheter. Autrement dit, le client paye uniquement après essayé ses achats, et non au moment de la commande.

À ce titre, plusieurs sites surfent déjà sur la clientèle Instagram. C'est le cas par exemple deFashion Nova , mais aussi et surtout de Rent the Runway , qui permet aux consommateurs, moyennant des frais de port, d'acheter un vêtement de marque pour une soirée, ou le temps d'un post sur les réseaux :

Sans doute le résultat des mauvais effets d'Instagram. Le média est notamment décrié par plusieurs professionnels pour ses effets néfastes sur la santé mentale...

Crédit photo : ERIC FEFERBERG / AFP